Transfert de Jérémy Menez au PSG : pourquoi c’est impossible ?

Posté le 12 janvier 2010 par

x2

A Paris, c’est le mal de la décennie. Avant ou depuis Colony Capital, à chaque fois que s’ouvre un marché des transferts, le PSG se défend fréquemment du même argument : le besoin de réduire sa masse salariale. C’est vrai cet hiver alors que la rumeur annonce l’ailier de la Roma Jérémy Menez en prêt de six mois. Mais ça l’était déjà, du temps de Guy Lacombe, en 2006, selon les confidences du technicien aveyronnais au magazine Surface : « Début, juin (2006 à l’arrivée de Colony Capital), on m’annonce que l’enveloppe des transferts est passée de 30 à 10 M€ et qu’il fallait baisser la masse salariale de 20%. »

Des poids bien trop lourds pour la trésorerie

Depuis, rien n’a changé. En attestent les 250 000 euros que touche mensuellement le Serbe Mateja Kezman et dont le PSG ne sait que faire sachant que personne n’en veut. Par la faute de cette erreur (et d’autres) de casting, le PSG doit aujourd’hui racler dans le fond des tiroirs pour trouver de quoi assumer les six mois de salaires de Jérémy Menez. La Roma est prêteuse à condition que l’hôte règle le salaire du joueur, soit 125 000 euros par mois, et qu’il ajoute un bonus de 500 000 euros dans la transaction. En l’état actuel des choses, ce n’est pas dans les moyens du Paris Saint-Germain.

Jérémy Menez

Jérémy Menez

Seule solution, vendre ou tout le moins se séparer des éléments encombrants. A Paris, c’est plus facile à dire qu’à faire car les émoluments de certains freinent les acquéreurs éventuels. En fin de contrat au mois de juin, le milieu défensif Albert Baning n’a pas l’air trop pressé de quitter son cocon doré malgré des appels du pied de Strasbourg. Ce serait pourtant 50 000 euros par mois à économiser… Et 30 000 de plus si Arnaud Loris, comme le suggère le Parisien fait l’objet d’un prêt. Deux clubs de Ligue 2 serait venus sonder le PSG mais aucun n’a les moyens de supporter le salaire du joueur.

La situation pourrait même tourner au ridicule si Jérôme Rothen, lui aussi de retour d’un prêt écourté au Glasgow Rangers, ne retrouve pas rapidement un club. La seule bonne nouvelle pour la direction parisienne c’est que le joueur n’a aucune intention de prolonger son séjour dans la capitale. Mais ce n’est surement pas comme cela que le club francilien flambera cet hiver sur le marché des transferts et encore moins ainsi qu’il fera venir Jérémy Menez. Si l’ancien monégasque devait faire son retour en France ce serait plutôt à l’OM ou l’OL où il est aussi annoncé.

Cresus Tensile

2 réflexions au sujet de « Transfert de Jérémy Menez au PSG : pourquoi c’est impossible ? »

  1. Ping : 700 000 €/an : le PSG renacle sur le salaire de Datolo SPORTUNE.FR - Sport, Business, Medias, Marketing

  2. Ping : 40000€/mois : le PSG se moque de qui avec Menez et Datolo ! SPORTUNE.FR - Sport, Business, Medias, Marketing

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.