Tsonga, ses impôts, la Suisse.. et le McDo !

15 novembre 2011 à 13:13 par Palissarde

2
Jo-Wilfried Tsonga - @Iconsport

Jo-Wilfried Tsonga - @Iconsport

Ce n’est pas un secret, le meilleur joueur de tennis français, Jo-Wilfried Tsonga, vit en Suisse. Une décision prise pour payer moins d’impôts ? On pourrait le penser. Sauf que l’intéressé assure le contraire, ce mardi, dans un long entretien avec la rédaction de L’Equipe. Et sur le sujet, le joueur s’adresse directement à ses détracteurs… « A ceux qui me reprochent de ne pas payer d’impôts en France en vivant en Suisse, je réponds que je paie des impôts en France ! Les gens veulent nous faire culpabiliser, mais je déclare la quasi-intégralité des revenus des tournois français et une quote-part sur les contrats. Je n’ai pas de Sécu, une IRM à Paris, je la paie. Et en plus, je me fais insulter… La facilité serait de ne jouer que Roland Garros et Bercy en France. »

Tsonga tient à préciser qu’il paie des impôts en France

Rappelons que cette saison, Jo-Wilfried Tsonga a disputé Bercy et Roland Garros bien sûr en France, mais aussi les tournois de Marseille et Metz. A écouter le joueur, le choix de la Suisse comme lieu de résidence ne serait donc pas une affaire d’argent. « En Suisse, je me sens incognito, explique-t-il. Un truc tout bête, je peux aller au McDo tranquille. En France, ce serait interdit ! » Aller au « McDo tranquille » est visiblement un argument qui fait mouche dans le tennis tricolore. 5 des 6 meilleurs joueurs bleu-blanc-rouge de l’ATP résident actuellement chez nos voisins, selon les fiches d’identité fournies par l’ATP sur son site officiel. Michael Llodra est le seul à être domicilié dans l’Hexagone, à Rueil-Malmaison précisément. Tsonga donc, mais aussi Gilles Simon, Gaël Monfils, Richard Gasquet et Julien Benneteau ont choisi la Suisse pour être « tranquille » quand ils mangent un Big Mac…

Vous aimerez aussi:  Liverpool : Klopp troque l'Opel contre un bolide à plus de 200 000€

Les argumentes de la Suisse pour Tsonga et les joueurs français…

Au moment de Roland Garros 2011, dans une interview accordée au journal Matin Dimanche, La Monf, domicilié à Trelex, petite ville située près de Nyon, ajoutait également un autre argument imparable en faveur des Helvétiques: « Les gens ici sont réglo, chaleureux. Ils ne jugent pas. Personne ne fait toute une histoire parce que je roule dans une grosses voiture. » En Suisse, les joueurs de tennis français peuvent donc aller au McDo et rouler en Ferrari sans problème. La belle vie !

 

 




2 Responses to Tsonga, ses impôts, la Suisse.. et le McDo !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑