Vettel, le « Wayne Rooney » de la F1

Posté le 10 novembre 2011 par

x0

Le pilote de F1, Sébastien Vettel @Icon Sport

Sébastien Vettel, Red Bull Racing @Icon Sport


« Sur un terrain de football, il serait un avant-centre. Un Wayne Rooney qui veut toujours marquer des buts ». Voilà la confidence lancée par le patron de Red Bull Racing, Christian Horner dans le quotidien allemand Di Welt à propos de Sébastian Vettel.

Domination écrasante et records en cascades pour Sebastian Vettel

Cette année, le double champion du monde allemand a montré une ambition incroyable, dominant la saison et touchant des performances ayant posé les bases de records dans l’histoire de la discipline. Le jeune homme de 24 ans, peut égaler le record de victoire de Michael Schumacher en 2004 avec 13 victoires (il est à 11 et il reste deux courses) et surtout avec 13 pôles positions, il pourra dépasser le record sur une saison complète, détenu depuis 1992 par Nigel Mansell. Lors du GP d’Inde il avait déjà obtenu le record de domination sur un GP en ayant bouclé 60 tours en tête. Du jamais vu…

Red Bull Racing ne devra pas prendre exemple sur Manchester United

Espérons que la comparaison avec Rooney ne fasse pas essuyer à l’équipe autrichienne la même mésaventure qu’a subi le club de Manchester United en Octobre 2010, à l’occasion du renouvellement de contrat de son attaquant vedette. Rooney a signé un accord de 5 ans, sur la base d’un salaire record de 13 millions d’euros annuel (soit 50% de plus que le précédent contrat), mais au prix d’une manipulation incroyable. Vettel dispose d’un contrat valable jusqu’en 2014, mais le double champion du monde a pour le moment refusé de l’’étendre jusqu’en 2016, comme cela lui a été proposé en septembre. Le jeune homme parle d’ailleurs d’un avenir chez Ferrari ou Mercedes…

Vettel sera largement augmenté à partir de 2013

Le salaire de Sébastian Vettel pour 2012 sera de 10 millions d’euros, mais il augmentera de manière substantiel en 2013 et 2014 pour se porter à environ 16 millions d’euros annuel. Mais, certaines estimations pensent que le salaire explosera à 30/40 millions d’euros en 2015, s’il y a une concurrence entre Red Bull Racing – Mercedes et Ferrari.  Déjà, Vettel avait avoué il y a un mois que le contrat 2015/2016 proposée par l’équipe autrichienne proposait un salaire « impressionnant ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.