William Gallas, l’Inrockuptible gaullois aurait-il dit m… aux médias sportifs ?

Posté le 7 juillet 2010 par

x2

FOOTBALL / MEDIAS – On a beau chercher mais… jamais, depuis au moins trois ans, Les Inrockuptibles n’avaient fait leur Une sur du sport. Cet hebdomadaire, qui se dit de « société », s’offre pourtant l’info sportive de la semaine avec une interview exclusive de William Gallas, le défenseur de l’équipe de France. Une belle façon pour l’international, mis quatre pieds sous terre par l’ensemble de la presse, de dire « merde » (excusez-nous l’expression, on ne voulait pas dire « va te enc…, sale f… de p…) à tout le monde.

William Gallas

William Gallas

Dans cet interview, William Gallas ne parle pourtant pas musique, mais bien de l’équipe de France et notamment de Raymond Domenech, qu’il charge de façon, on va dire, poussée… En voici quelques florilèges: «Domenech nous a martelé : « Mettez votre ego de côté ». Mais je pense que lui a oublié de le faire.» Ou encore: «S’il y a eu fiasco, il y a des raisons. Et pour moi il ne faut pas se voiler la face : elles viennent de l’entraîneur». Mais aussi : «Vous pouvez avoir les meilleurs joueurs du monde dans votre équipe, si vous n’avez pas l’entraîneur qu’il faut, vous n’aurez pas de résultats.»

Les clans des Bleus se dévoileront-ils par le choix des médias utilisés pour s’exprimer ?

Pour l’instant, des cadres de l’équipe de France, Florent Malouda est le seul à avoir accepté de s’épancher dans le journal L’Equipe (ou plutôt L’Equipe Magazine). Thierry Henry a choisi Canal +, Patrice Evra a parlé sur TF1 et Eric Abidal aussi. Puisque tous ces joueurs ont décidé de ne pas se critiquer entre eux, c’est peut-être par le type de médias choisis pour s’exprimer qu’on verra enfin les clans se dessiner. Apparement, Florent Malouda est donc déjà le seul à apprécier le groupe L’Equipe. Quant à William Gallas, c’est un vrai rebelle, un Inrockuptible gaulois…

2 réflexions au sujet de « William Gallas, l’Inrockuptible gaullois aurait-il dit m… aux médias sportifs ? »

  1. tueursnet

    Balle de Blanc

    Pour être sélectionneur aujourd’hui, il faut être bien né…

    Et avoir au dessus de soi l’étoile du berger. Sinon, on passe à côté. Adieu Dunga et Maradona.

    Le président n’aura aucune peine à faire oublier le passé, à condition de ne pas se préoccuper tout de suite de l’avenir, mais de songer au présent…

    L’équipe de France n’a pour le moment rien à se mettre sous la dent. Elle voudrait bien mourir de faim si et seulement si on lui donne l’occasion de se dilater avec un peu d’oxygène et s’éclater avec de nouveaux gênes… des Nasri, des Ben Arfa, des Benzéma, non pour enterrer les prédécesseurs mais pour donner aux successeurs l’impression d’être les pionniers d’une nouvelle odyssée.

    Beurs, beurs et beurs, pour signifier aux incrédules que l’équipe est enfin homogène. Que l’étranger est encore plus proche que notre voisin de palier… surtout avec une balle au pied…

    C’est tout le mal que l’on souhaite au nouveau président Blanc, bleu et rouge !

    http://www.tueursnet.com/index.php?video=Balle%20

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.