Wimbledon 2012: La finale Federer-Murray va rapporter gros !

Posté le 8 juillet 2012 par

x0

Federer - Murray @Iconsport

Federer - Murray @Iconsport

C’est la grande finale de Wimbledon 2012, ce dimanche, entre Roger Federer et Andy Murray. Tout le Royaume-Uni se passionne pour cette rencontre qui pourrait faire de l’Ecossais le premier Britannique de l’ère Open vainqueur du célèbre tournoi du Grand Chelem anglais. Un match Federer-Murray qui représente également un gros enjeu côté business, surtout côté Britannique d’ailleurs. On fait le point sur les chiffres clés de cette rencontre…

Voici en video le classement des 10 sportifs les plus riches du monde avec Federer…

Les 10 sportifs les plus riches du monde 2012 par Sportune

Après la finale de Wimbledon 2012, Murray sera le 8e joueur de l’histoire en terme de prize money…

Côté prize money, le vainqueur du face-à-face empochera un joli chèque de 1,26 millions d’euros quand le finaliste se « contentera » de 631 000 euros. Une somme qui sera suffisante pour, quoi qu’il arrive, propulser Murray à la 8e place des joueurs ayant accumulé le plus de prize money en carrière dans l’histoire du tennis (16,8M€ pour l’Ecossais pour l’instant contre 57,9M€ pour Federer, grande leader de cette hiérarchie).

Avant Wimbledon 2012, Murray a 3 sponsors et Federer 9 !

Côté sponsor, en remportant le tournoi de Wimbledon 2012 et donc son premier tournoi du Grand Chelem qui plus est à domicile, Murray est aussi susceptible de s’offrir un nouveau statut en terme marketing. Il débloquerait d’abord de gros bonus de ses sponsors actuels (Adidas, Royal Bank of Scotland et Head) et peut espérer ouvrir son portefeuille à de nouveaux partenaires plus que juteux. Au total, Murray touche actuellement près de 5M€ de revenus sponsoring par an. On est encore loin des 36M€ de Federer (9 sponsors, dont 8M€ rien que pour son contrat Nike).

Faire venir Murray dans un tournoi serait 10 fois moins cher que Federer

Dernier écart notable entre Murray et Federer, le prix de leurs matches d’exhibition. Forbes note qu’aujourd’hui, il faut débourser environ 80 000 euros pour s’offrir Andy Murray dans un tournoi. C’est 10 fois moins que Fedex actuellement. L’écart se réduira-t-il après une victoire à Wimbledon 2012 ? C’est fort probable…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.