Quand Neymar passe 1.053 fois en un mois à la TV au Brésil…

26 août 2012 à 10:05 par Marcelo Martins

0

Neymar avec le Brésil | @IconSport

Neymar n’apparaît pas encore à la télévision en Europe, par le biais de la publicité. Mais au Brésil, les habitants en « bouffent » toute la journée. Le site brésilien globo.com a compilé les passages télés des célébrités du pays et de façon assez logique, c’est le footballeur du FC Santos qui a archi trusté les écrans de publicité sur le mois de juillet, bien au-delà de la deuxième de la liste. Grâce à de très multiples contrats, les chiffres sont affolants pour la jeune star du football brésilien. Analyse.

Neymar, c’est 1.053 passages télés en juillet (!)

Le mois dernier, Neymar a prêté son image à pas moins de six annonceurs au Brésil : Ambev, Lupo, Panasonic, Unilever, Volkswagen et Johnsons Controls. Et d’après les calculs de Globo, cela équivaut à 1.053 passages à la télévision (!), sur les chaînes publiques. Neymar est une valeur plus que sûre pour les ténors publicitaires outre-Atlantique – à seulement 20 ans, le petit prodige enregistre déjà presqu’autant de revenus publicitaires, 6,5M€ (47%), que de salaire, 7M€. Effarant.

Neymar peut-il concurrencer Beckham?

A noter que la gymnaste Daniele Hypolito est deuxième avec 691 apparitions publicitaires, soit presque deux fois moins que le « Santista » et que le retraité Ronaldo se classe troisième (avec 645 passages). Sur tous les plans, Neymar est un phénomène. Dans quelques mois ou années, celui-ci s’exportera sûrement en Europe, de quoi rapidement multiplier les revenus pub du gamin. Pourra-t-il un jour détrôner le maître en la matière, David Beckham et ses 26M€ ? C’est en bonne voie.

Neymar pour Clear Men, l’une de ses dernières pubs


Neymar pour Clear Men par Sportune

Ecrit par @Marcelo6Martins 





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut de page ↑