Real Madrid – Kaka: l’argent chinois va les faire craquer?

Posté le 28 juin 2012 par

x0

Kaka, joueur du Real Madrid

Le futur de Kaka au Real est très incertain | @IconSport

C’est plus l’offre qu’attendait le Real Madrid que le joueur lui-même… Ricardo Kaka est à vendre, le Real Madrid ne compte plus sur ses services et surtout, le club souhaite s’alléger de son gros salaire à 9M€ net annuel. Et c’est le Guangzhou Evergrande qui pourrait peut-être contenter les deux parties après l’offre transmise au Real Madrid, annoncée par les quotidiens Corriere dello Sport italien et A Bola portugais. Cela pourrait toutefois coincer au niveau de Kaka. Explications…

Real Madrid: Guangzhou propose 18M€ de salaire à Kaka !

Le club chinois, entraîné par l’illustre Marcello Lippi, propose en effet 25M€ d’indemnités de transfert à la Maison blanche, soit ce qu’elle réclamait pour laisser filer Kaka. C’est le minimum à payer pour le Real, histoire que la moins-value soit la moins élevée possible (arraché au Milan AC pour 67M€ en 2009, rappelons-le…). Si le club se contenterait de cette somme, Kaka se trouve, lui, devant une proposition impossible à refuser: 18M€ de salaire annuel ! Ni le PSG, ni le Milan AC, ni les Red Bulls de New York ne lui ont proposé autant, eux qui convoiteraient également le meneur de jeu brésilien.

En vidéo, découvrez ici le coéquipier de Kaka au Real Madrid, Sami Khedira,  avec sa superbe femme, Lena Gercke…

Real Madrid-Khedira et Lena Gercke pour GQ par Sportune

Tiraillé entre l’économique et le sportif ?

Une telle offre pour Kaka est ce qu’attendait (avec impatience) le Real Madrid, le club n’aurait plus à payer son salaire et récupèrerait presque 38% de la somme investie au départ (et la quasi-intégralité de ce qu’il reste à amortir de son transfert). Du côté du Brésilien, d’un point de vue économique, cette proposition n’est pas refusable. D’un point de vue sportif, si. A 30 ans, le dernier défi que Kaka s’est fixé est de disputer la Coupe du monde 2014 à la maison, au Brésil, avec sa sélection. En acceptant la Chine, il renflouerait plus son compte en banque qu’il gagnerait en compétitivité. C’est le dilemme qui se pose au Brésilien…

no images were found

Ecrit par @Marcelo6Martins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.