Sepp Blatter : comment devient-on l’homme « le plus influent du monde du sport » en conjuguant les scandales !

Posté le 11 décembre 2009 par

x1

Ne demandez plus à Sepp Blatter de justifier sa réticence à la vidéo dans l’arbitrage. En tant que nouvel homme « le plus influent du monde sportif » élu par le site sportbusiness.com, le président de la FIFA ne devrait même pas avoir en s’en défendre. Une main – d’Henry – dans un gant d’acier, tel serait le patron du ballon rond selon la rédaction de sportbusiness et de son comité d’expert qui l’a choisi avec une avance « significative » sur ses autres concurrents ; les patrons de la NBA (David Stern), de la F1 (Bernie Ecclestone) et du CIO (Jacques Rogge). « Son influence personnelle est naturellement renforcée par le fait qu’il supervise le sport mondial par excellence, la Coupe du Monde de la FIFA étant la plus grande manifestation unisport de la planète, comme en témoignent les audiences télévisuelles et les partenariats commerciaux gigantesques générés par l’événement » ajoute pompeusement le magazine pour défendre son vainqueur.

Il faut bien toutefois étayer les éloges faites à un homme souvent critiqué pour sa gestion personnelle des choses, sur qui de surcroît, ont pesé de lourds soupçons de corruption. Un homme qui s’est opposé, sur la télévision publique française, à l’idée même qu’il puisse y avoir du dopage dans le foot, un dirigeant qui se dit totalement réfractaire à la vidéo – « C’est l’arbitre qui doit prendre la décision, pas une machine » – mais se moque ouvertement de la requête de l’Irlande visant à intégrer le Mondial 2010 en qualité de 33e nation. La vidéo ci-dessous a fait le tour du web parce qu’on y voit le président de la FIFA rire aux éclats à l’énoncé de la requête de l’Eire. La blague n’avait pas vraiment fait marrer les Irlandais et surtout Liam Brady, le sélectionneur adjoint de la sélection qui avait qualifié l’attitude de Blatter « d’irrespectueuse ». « Je ne pense pas que la Fédération irlandaise (FAI) croyait que M. Blatter allait révéler ce qui a été dit au cours de la réunion. Je crois qu’ils s’étaient mis d’accord pour que cela reste confidentiel », avait-il indiqué encore avant de conclure : « Mais M. Blatter est la loi à lui seul. » Il ne croyait surement pas si bien dire.

Cresus Tensile

Une réflexion au sujet de « Sepp Blatter : comment devient-on l’homme « le plus influent du monde du sport » en conjuguant les scandales ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.