ASSE, FCGB Transfert – Ça coûterait combien de recruter Valentin Rosier (DFCO) ?

11 décembre 2018 à 17:20 par joachim

0

Courtisé, la latéral droit dijonnais, Valentin Rosier. – @v_rosier19

Une doublure à Mathieu Debuchy, à droite de la défense : c’est ce vers quoi prospecterait l’ASSE, selon les informations de Mercato365. Avec un nom donné : Valentin Rosier, joueur du Dijon FCO, formé au Rodez Aveyron Football. Depuis ses débuts en Ligue 1, en 2017, le natif de Montauban est une valeur en hausse, prolongé il y a un an presque tout pile, par le club bourguignon. Les Girondins de Bordeaux et Arsenal seraient aussi sur la piste du joueur de 22 ans. Qui dit concurrence, dit tarif de nature à flamber. A combien pourrait se négocier un transfert de Valentin Rosier ? Voyons quelques chiffres…

Une valeur marchande proche de 8M€ mais un transfert possiblement bien plus cher

De 7 à 8 millions d’euros, c’est l’estimation de la valeur marchande du défenseur, selon les données de Transfermarkt ou du CIES. Possiblement plus suivant la force de la concurrence, à un niveau proche du transfert de Loïs Diony chez les Verts en 2017 (près d’une dizaine de millions d’euros), à ce jour la vente la plus chère enregistrée par le DFCO. Depuis l’extension de son contrat l’hiver dernier, Valentin Rosier est dijonnais jusqu’au terme de la saison 2021-2022. Soit, trois ans et demi jusqu’à l’échéance, à compenser au DFCO. Le latéral droit a l’avantage de la jeunesse. Il n’a que 22 ans et il joue à un poste valorisé dans le football moderne. Dijon fera nécessairement un bénéfice de la vente de son joueur, si le club accepte de le lâcher. Rosier a rejoint les Bourguignons en 2016, depuis Rodez et feu le CFA, chez les amateurs.

En Ligue 1, l’ASSE et le FCGB suivrait la latéral dijonnais, Valentin Rosier

On l’a dit plus haut, Valentin Rosier a été prolongé l’hiver dernier et pour cinq ans. Depuis, il taquine les 300.000 euros bruts la saison, plus ou moins selon les variables. Il sera nécessairement revalorisé en partant, dans des proportions possiblement larges, selon s’il devait rester en France, à Saint-Etienne ou à bordeaux ou sinon filer de vers la plus riche Angleterre, à Arsenal ou ailleurs, puisque d’autres garderait un oeil sur lui.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑
  • Le Guide Sport Business de la Ligue 1

  • Sportune sur Facebook

  • Sportune sur Twitter

  • Instagram

  • Sportune TV

  • Commentaires récents