Focus sur tous les salaires des arbitres de Ligue 1 en 2018

4 mars 2018 à 16:57 par Thomas

4

Depuis la saison dernière, les arbitres de Ligue 1 sont professionnels, pour majorité d’entre eux.

Pas facile le métier d’arbitre, car il fait toujours des mécontents. Parfois c’est légitime, d’autres beaucoup moins, mais il est plus facile de taper sur l’homme en noir, que de voir les errements de sa propre équipe. Depuis la saison 2016-2017, les référés de Ligue 1 ont changé de statut ; désormais, pour une quinzaine d’entre eux, ils sont professionnels. Cela signifie de ne plus exercer que la fonction d’arbitre et de s’entraîner toute l’année, comme des athlètes professionnels. Ceux-là même qu’ils dirigent du sifflet tous les week-ends. Qui dit statut professionnel, dit rémunération en conséquence.

Depuis la saison dernière, les meilleurs sifflets français sont professionnels

Depuis l’été 2016 a été créé un groupe dit « F1 élite ». Ils étaient onze à le composer au départ, leur nombre a été porté à quinze, au coup d’envoi de cette saison. Pour eux, les salaires se déclinent en une part fixe commune à tous et des variables, selon le nombre de matchs officiés. Le fixe vaut 6.287 bruts par mois soit, après neuf mois (en incluant ce mois de mars, alors que la saison a débuté au 1er juillet dernier), un revenu de 56.583 euros pour les quinze sifflets du groupe élite. S’y ajoutent 2.931 euros par rencontre comme arbitre principal, sur les terrains de la Ligue 1.

Vous aimerez aussi:  NBA 2020 - Stephen Curry en tête, les 15 joueurs les mieux payés

Un salaire qui vaut tout juste celui d’un footballeur du fond d’échelle en Ligue 1

Cette saison 2017-2018, François Letexier est celui qui en a orchestré le plus, au nombre de 18. Ils lui rapportent 52.758 euros supplémentaires soit, à ce stade de l’exercice, 109.341 euros bruts estimés, pour le plus jeune (et prometteur) arbitre du championnat de France. En moyenne, un arbitre du groupe F1 Elite a gagné 98.203 euros, depuis l’entame de la saison, il y a neuf mois. Soit un chouïa moins que 11.000 euros bruts mensuels. Pour motif de comparaison, à l’échelle du football français, c’est moins que le salaire moyen d’un joueur du SC Amiens où les revenus estimés sont les plus faibles de la Ligue 1.

Les effets positifs de la professionnalisation des référés

Précisons enfin, selon les données de la FFF, que depuis la professionnalisation, le nombre d’erreurs dans les décisions a diminué significativement de 37% entre l’exercice 2015-2016 et 2016-2017. Selon Pascal Garibian, directeur technique de l’arbitrage, les sifflets de Ligue 1 ont 3.800 décisions importantes à prendre dans le cours de leur saison. A ce poids des responsabilités s’ajoute une nécessaire condition physique optimale ; en moyenne ils ont à couvrir 11,3 km/h par rencontre.

Vous aimerez aussi:  FC Barcelone – Toutes les clauses libératoires du Barça en 2019-20

Les salaires estimés des arbitres français de Ligue 1, en 2017-2018

NomPart fixe*Matchs dirigésPart variableTotal
François Letexier56.583€1852.758€109.341€
Benoît Millot56.583€1749.827€106.410€
Mikael Lesage56.583€1749.827€106.410€

Voir le tableau complet en page 2




4 Responses to Focus sur tous les salaires des arbitres de Ligue 1 en 2018

  1. Paul says:

    Mais les gars ne sont pas chez eux du we et souvent en semaine alors faut voir non ?

    • paco says:

      La plupart des arbitres ont un autre boulot à côté et c’est rarement des ouvriers d’usines. Sans compter l’accueil des clubs avec souvent des petits cadeaux. Comme ils disent ils ont la même passion, j’aimerais bien voir leur passion s’exprimer si ils n’avaient que les dédommagements normaux: remboursement trajet, le repas, la chambre d’hôtel ect…
      seraient ils au nom de leur passion aussi passionné qu’ils le disent. Mais si ils ne sont pas chez eux, perso je pense aux routiers, aux gars qui font les déplacements mais qui n’ont pas un même salaire. Mais bon on a besoin des hommes en noir pour le foot lol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑