OM : Les 10 recrues les plus chères d’Eric Roy sur qui lorgnerait l’OM

7 juillet 2020 à 15:55 par Thomas

0
Eric Roy OM

Un nouveau nom dans la liste des candidats au poste de directeur sportif de l’OM : celui d’Eric Roy.

Le poste de « head of football » reste à pourvoir à l’Olympique de Marseille, la recherche menée par une agence de chasseurs de têtes bat son plein, le journal La Provence fait le point ce mardi et évoque dans la liste des potentiels profils, celui d’Eric Roy jugé « crédible ». Marseille, le Niçois de naissance connait pour avoir défendu trois ans durant le maillot phocéen, de 1996 à 99. Après deux ans à entraîner l’OGC Nice, une fois sa carrière stoppée, il a changé de costume pour celui de directeur sportif.

Eric Roy serait un profil « crédible » pour l’OM

Un poste qu’il occupe aujourd’hui, de l’autre côté de la Manche, au club de Watford, à Londres. Eric Roy est arrivé en décembre dernier, juste avant l’ouverture du mercato d’hiver et la mise en sommeil du sport, par le Coronavirus. C’est avec les Hornets qu’il a recruté les deux joueurs les plus chers à son CV : le jeune attaquant brésilien, João Pedro, en provenance de Fluminense et l’ailier et Ignacio Pussetto, transféré à Watfford, contre une indemnité de 8 millions d’euros, le 14 janvier dernier.

Directeur sportif de Watford depuis décembre

C’est, sinon, plus anciennement à Nice qu’Eric Roy a négocié l’essentiel de ses transactions, en sa qualité de directeur sportif. Chez les Aiglons, il a fait notamment venir, Fabián Monzon de Boca, Abraham Gneki Guié de Tours ou Xavier Pentecôte de Toulouse… Mais aussi Fabrice Abriel, après que l’Olympique de Marseille l’est libéré de sa dernière saison contractuelle, en 2011. Roy a quitté Nice en 2012, pour rejoindre le RC Lens, cinq ans (et une expérience comme consultant média), plus tard. Avec les Nordistes, il est derrière le recrutement du défenseur Aleksandar Radovanovic toujours en poste et il a fait une jolie bascule grâce à Yannick Gomis qu’il a engagé depuis Orléans, pour 600 000 euros hors bonus, avant que Lens ne le cède une saison plus tard en août, pour 4 millions d’euros, à Guingamp. A ce moment là, Eric Roy avait déjà quitté les Sangs et Or.

Vous aimerez aussi:  Les équipementiers outdoor les plus populaires auprès des Français

Les 10 recrues les plus chères d’Eric Roy

10=. Danijel Ljuboja (de Grenbole à Nice) = 0,3 M€
10=. Jean-Louis Leca (d’Ajaccio à Lens) = 0,3 M€
9. Yannick Gomis (d’Orléans à Lens) = 0,6 M€
8. Aleksandar Radovanovic (de Vojvodina à Lens) = 0,65 M€
7. Didier Digard (de Middlesbrough à Nice) = 0,8 M€
6. Nemanja Pejcinovic (du Rad Belgrade à Nice) = 1 M€
5. Xavier Pentecôte (de Toulouse à Nice) = 1,2 M€
4. Abraham Gneki Guié (de Tours à Nice) = 1,5 M€
3. Fabián Monzon (de Boca Juniors à Nice) = 2,1 M€
2. João Pedro (de Fluminense à Watford) = 4 M€
1. Ignacio Pussetto (de l’Udinese à Watford) = 8 M€




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑

Vous aimez cet article ?
Recevez la newsletter pour ne pas rater les prochains !
S'abonner
Fermer