OM – L’évolution de la valeur marchande de Kostas Mitroglou sur le marché des transferts

18 février 2018 à 18:20 par Thomas

0

La valeur de Kostantinos Mitroglou est à la baisse, depuis qu’il est à l’OM. – @Twitter

Quelle affaire a fait l’OM avec le transfert de Konstantinos Mítroglou ? Bonne ou mauvaise ? Autant sportivement que financièrement, ça reste à prouver. Mais il est clair qu’à 29 ans et 30 au mois de mars qui arrive, l’attaquant international grec n’est plus vraiment un joueur d’avenir qui peut exploser sa valeur marchande. La sienne a peut-être touché son sommet, estimée par la plateforme spécialisée Transfermarkt à 12 millions d’euros. Trois millions de moins que n’en a payé l’Olympique de Marseille pour acquérir, selon ce qui s’en dit, 50% des droits économiques du joueur.

Une valeur marchande inférieure au 15M€ déboursé par l’OM. Même à son sommet

Depuis qu’il est en France et à Marseille, Mitroglou est à la peine. Physiquement en deçà, son apport dans le jeu défendu par Rudi Garcia est très (trop) mince, si bien qu’une partie du public phocéen l’a plus ou moins déjà pris en grippe. Dans ce contexte, il est logique que la cote financière du joueur soit en baisse. En un peu plus de dix mois à l’Olympique de Marseille, elle a perdu 2 millions, pour avoisiner la dizaine de millions désormais. L’Observatoire du football le donne un peu plus à son avantage, à près de 14 millions d’euros.

Après la première moitié du championnat, la cote du buteur phocéen est à la baisse

Le fait est que Mitroglou perd de sa valeur, c’est le deuxième écueil de sa carrière à en juger la courbe d’évolution ci-dessous ; l’autre étant son transfert mal digéré, de l’Olympiakos à Fulham, à mi-saison 2013-2014. Sur un un nuage avec des performances énormes au début de saison en Grèce, il va vivre un enfer à Londres, entre un genou fragile et des prestations ratées. Quand il a joué. Tout cela étant loin derrière lui, entre temps, il est passé avec succès par le Benfica. C’est là qu’il a tapé dans l’oeil des dirigeants de l’Olympique de Marseille.

L’évolution de la valeur marchande en transfert de Kostas Mitroglou. – @Transfermarkt

Attendu comme un messie à l’OM, la pression est (trop) forte pour l’attaquant grec

Le « grantatakan » annoncé tout l’été est supposé être lui. Dans une situation comparable à Fulham, le Grec a souffert de ne pas être opérationnel, dès son arrivée. A la frustration de l’attente s’est joint la déception des performances. Mitroglou est un taiseux, ses sorties médiatiques sont rares pour ne pas dire nulle. Ça renforce l’incertitude qui l’entoure et contribue à sa baisse financière. Seul le terrain peut désormais parler pour lui. A condition qu’il joue…





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑