PSG – Analyse de la puissance de marque du PSG selon Brand Finance

23 mai 2019 à 18:10 par Thomas

0

Grâce à ses efforts poussés vers l’internationale, le PSG valorise son image de marque.

« Le club qui progresse le plus vite en Europe », c’est en ces termes que le PSG a communiqué dès le lendemain, de la publication officielle, du rapport 2019 de Brand Finance, sur la valorisation des marques des clubs de football. D’une édition à l’autre, le club de la capitale progresse de 31,8%, la marque PSG est désormais valorisée à hauteur de 914 millions d’euros, se classant huitième sur le Vieux Continent. Après avoir dressé avec lui un état des lieux général de la Ligue 1, Bertrand Chovet le directeur marketing de la société Brand Finance nous livre certains des éléments justifiant la croissance soutenue du club, depuis que QSI en est à sa tête.

Une force marque triple A pour le PSG

Au rapport 2019, le PSG justifie d’une puissance de marque triple A (AAA). Sa notoriété grandissante est aujourd’hui un de ses meilleurs atouts, car « le PSG incarne la marque Paris ». Et Paris est de notoriété planétaire. CQFD. Cela paraît simple ainsi formulé, mais c’est le fruit d’un long processus résultant de plusieurs choses : le recrutement de stars (Neymar et Mbappé aujourd’hui, Ibrahimovic ou Beckham, anciennement), des tournées internationales, l’animation de la marque, l’appropriation des codes et des valeurs du tissu local, ses partenariats commerciaux… « L’association à la division Jordan, donne à Paris l’opportunité de pénétrer le marché américain », illustre Bertrand Chovet.

L’incarnation de « Paris » à travers le monde

L’essor de la marque Paris Saint-Germain passe aussi par la diversification de ses activités, tournées vers l’internationale. « Les initiatives prises dans l’e-sport, couplées aux efforts de connexion avec les audiences asiatiques ont beaucoup aidé à rendre cette marque, d’une part connue et reconnue, mais aussi préférée à beaucoup d’autres (…) C’est important de travailler sa marque en mode ouvert, pour aller chercher une franchise plus forte, dans des pays qui seraient prêts à souscrire à vos offres, acheter des maillots, se connecter sur internet, faire de l’audience… ». En Asie et notamment en Chine – un marché très importants pour les Européens – la notoriété du PSG est jugée « très bonne », par Brand Finance.

Vous aimerez aussi:  PSG - Real Madrid : Le comparatif business complet du match

L’actionnariat a prouvé et sa fidélité, et son ambition

Cette progression d’ensemble n’est rendue possible que par l’investissement durable du Qatar propriétaire. « Les changements d’actionnaires ou le manque de vision à long terme, ont pénalisé beaucoup d’entreprises clubs et de fait leur marque », note Bertrand Chovet, qui précise : « Finalement, un actionnaire comme celui du PSG qui malgré des défaites en Ligue des champions continu ses investissements, sa vision », c’est autant le signe de stabilité, qu’un indicateur d’ambition.

Des supporters trop à l’étroit dans un Parc des Princes toujours plein

Un écueil tout de même pour finir – ou une piste pour progresser, quoiqu’ici la marge de manoeuvre est plus restreinte, puisqu’elle concerne le Parc des Princes, à la propriété de la Ville de Paris. Il faudrait élargir les murs de l’enceinte de la Porte d’Auteuil, les supporters sont à l’étroit. « Le PSG n’a aucune difficulté pour remplir son stade, mais il en a pour répondre à la demande. C’est un problème pour un business ». Cela génère de la déception et/ou de la frustration et cela influe sur la perception globale de la marque.

Vous aimerez aussi:  City, Barça, PSG ou LOSC: Qui va gagner la Ligue des champions selon les bookmakers ?



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑