ASSE – L’évolution de la valeur marchande de Monnet-Paquet sur le marché des transferts

Posté le 11 novembre 2017 par

x0

Kevin Monnet-Paquet affiche une constance rare dans l’évolution marchande d’un joueur de foot. – @Facebook/ASSE

Dans sept mois, si rien ne change, Kevin Monnet-Paquet sera libre de quitter l’AS Saint-Etienne pour trouver un nouveau club. L’ailier polyvalent est en effet au bout de son bail signé, il y a quatre ans, en provenance de Lorient. Tout ce temps, de l’été 2014 à cet exercice 2017-2018, KMP est resté constant. Dans la valorisation de sa cote marchande s’entend. Observée par la plateforme spécialisée Transfermarkt, elle est présentement à 2,5 millions d’euros qu’il vaut sur le marché des transferts.

Kevin Monnet-Paquet arrive au bout de son contrat avec l’AS Saint-Etienne

Elle est la même depuis le début de l’année 2015. Et depuis plus longtemps encore, à croire que le natif de Bourgoin-Jallieu est dans ses limites, il n’a qu’en de très rares occasions dépassé ce seuil. Jamais beaucoup plus haut. Sa valeur marchande maximum, il l’a atteinte en mai 2013. Quand il rayonnait sous le maillot orange des Merlus de Lorient. Il avoisinait alors, les 3 millions d’euros. Sinon, ça fait déjà neuf ans qu’il gravite dans une moyenne entre 2 et 3 millions d’euros, quels que soient les clubs qu’il défend : le RC Lens, le FC Lorient ou l’AS Saint-Etienne.

Une valeur marchande continue, depuis le Rc Lens jusque chez les Verts

C’est rare d’observer une telle continuité et constance sur une période aussi longue de la carrière d’un joueur. D’ordinaire, la courbe est bien différente, elle grimpe jusqu’entre 25 et 28 ans, se stabilise parfois puis commence son déclin à l’approche de la trentaine. Chez Kevin Monnet-Paquet, c’est à peine si elle fléchit dans sa droiture. D’ailleurs, le seul transfert payant de sa carrière fut celui de son passage de Lens à Lorient, pour une indemnité de 3 millions d’euros. C’était il y a six ans, à l’été 2011.

L’évolution de la valeur marchande de Kevin Monnet-Paquet. – @Transfermarkt

Plus ou moins 2,5 millions d’euros, c’est ce qu’il vaut depuis 2008, jusqu’à aujourd’hui

C’est aussi, à peu de choses près, ce que l’ASSE aurait pu en tirer si elle avait choisi de s’en séparer, avant la fin de son contrat. Désormais si proche de l’échéance, il n’y a pas de raison objective pour que KMP n’aille pas au bout de son engagement, sauf à proposition reçue au prochain mercato d’hiver. Sinon, il faudra prendre une décision pour la suite. Forez or not Forez, la est maintenant la question ?….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.