ASSE: Quand Caiazzo se gourre dans les SMS…

Posté le 18 novembre 2012 par

x0

Une bourde de Bernard Caiazzo, le président de l’ASSE, commise avec son téléphone portable, aurait douché les espoirs d’une liste concurrente à Noël Le Graët pour l’élection à la présidence de la FFF, le 15 décembre, selon le JDD. L’étrange histoire du SMS qui change tout…

Roland ROMEYER / Bernard CAIAZZO @Iconsport

Quand Romeyer dit non, c’est non | @Iconsport

C’est une histoire bien étonnante que nous raconte le JDD ce dimanche. Selon le journal, le président de l’ASSE, Bernard Caiazzo, soutenait une liste concurrente à Noël Le Graët pour l’élection à présidence de la FFF du 15 décembre prochain, qui n’a jamais vu le jour. La raison ? Bernard Caiazzo aurait tout fait capoter en envoyant un SMS à la mauvaise personne et aurait ainsi assuré, selon le journal, la réélection de Le Graët. Une mésaventure qui mérite bien quelques détails croustillants…

Quand le président de l’ASSE envoie un SMS à la mauvaise personne…

Caiazzo soutenait une liste potentielle qui aurait été menée par Fernand Duchaussoy. Le dirigeant des Verts aurait ainsi multiplié les SMS à ses sympathisants pour tenter de les convaincre lors de l’assemblée générale de la Ligue. Seulement voilà, sur un portable, on a vite fait d’appuyer sur la touche qu’on ne veut pas. Caiazzo pensait ainsi envoyer ce SMS, « Lovel ne votera pas Duchaussoy » à Vincent Labrune, le président de l’OM. Mais par erreur, il l’aurait en fait envoyé à… Jean-Pierre Louvel en personne, nom suivant dans le répertoire du dirigeant.

Caiazzo aurait réussi à assurer la réélection de Le Graët… par erreur

De quoi surprendre l’intéressé puisque Louvel ne s’était pas encore prononcé sur son choix… De quoi aussi plomber l’ambiance entre les éventuels sympathisants de Duchaussoy. Suite à son erreur, Caiazzo aurait ainsi (re)pris son téléphone pour cette fois-ci appeler Fernand Duchaussoy et lui dire que pour la présidence de la FFF, il ne sentait plus le coup. De quoi convaincre définitivement l’intéressé de ne pas se présenter. Et donc laisser une voie royale à Noël Le Graët pour sa réélection, selon le JDD…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.