F1 2014: Daniel Ricciardo gagne plus en primes qu’en salaire !

Posté le 4 septembre 2014 par

x0

Prime au talent pour la star montante de la F1 2014, Daniel Ricciardo - @Facebook

Prime au talent pour la star montante de la F1 2014, Daniel Ricciardo – @Facebook

C’est la nouvelle star de la Formule 1, fort de trois victoires, dont deux consécutives. Daniel Ricciardo était jusqu’à présent une excellente affaire pour Red Bull Racing. Etait, car désormais, l’australien coûte cher à son écurie.

Quand Ricciardo a signé son contrat avec Red Bull Racing, il a en effet accepté de n’être rémunéré « que » 750.000 euros sur l’année 2014, à condition qu’il soit augmenté en 2015 s’il était performant. La prolongation ayant été activée dès le début de l’été, Riccardo sera toujours présent dans l’équipe autrichienne, la saison prochaine. Reste que si son salaire actuel est bas, ses primes sont, elles, plutôt importantes.

Selon la norme Red Bull, Ricciardo touche 500.000 euros par victoire, 400.000 euros pour une seconde place et 300.000 euros pour la troisième. Plus une prime en fin de saison si l’équipe est championne du monde et, naturellement, s’il est lui même champion du monde. Avec 6 podiums en 12 courses, dont trois victoires, le pilote australien a déjà l’assurance de toucher, selon nos estimations, l’équivalent de 2,4 millions d’euros.

A titre de comparaison, l’an dernier Mark Webber, le prédécesseur de Ricciardo, australien lui aussi, avait reçu, pour l’ensemble de sa saison, 2.9 millions d’euros de primes. Mais le salaire du vétéran australien était proche des 10 millions d’euros. Plus intéressante est donc la comparaison avec Sébastian Vettel qui en 2014 n’a cumulé « que » 600.000 euros de primes de résultats. Sauf que son salaire est de 22 millions d’euros.

Le parallèle entre le pilote allemand et l’australien est intéressant. Lorsque Sébastian Vettel a signé son premier contrat avec Red Bull Racing en 2009, il touchait 1 million d’euros la première année et 1,5 millions d’euros la seconde, en 2010. Sa prime de titre était calculée à 10% de son salaire et il ne recevait d’autres primes qu’en cas de victoire (500.000€) et non de podium, comme aujourd’hui.

En 2009, Vettel a touché 2 millions d’euros en primes, soit 3 millions au total avec son salaire. Ricciardo a déjà dépassé les 3 millions d’euros à ce jour. La saison prochaine, Red Bull Racing a décidé de doubler son salaire, l’élevant sur les mêmes bases économiques que le quadruple champion du monde Sébastian Vettel. En 2015, l’australien devrait donc recevoir un salaire de 1,5 millions d’euros.

A lire aussi :
Les salaires de tous les pilotes du championnat du monde 2014

Les voitures que les joueurs de Premier League préfèrent : 1. Range Rover (28)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.