F1: Ce sponsor qui a dépensé 800 millions d’euros en 20 saisons…

Posté le 5 juillet 2015 par

x0

En 20 ans de présence continue en F1, Petronas a déboursé des centaines de millions d'euros pour un seul titre de champion du monde. - @Facebook

En 20 ans de présence continue en F1, Petronas a déboursé des centaines de millions d’euros pour un seul titre de champion du monde. – @Facebook

Discret, ce sponsor célèbre pourtant sa vingtième saison en Formule 1. Il a dépensé plus de 800 millions de dollars mais n’a remporté son premier titre de champion du monde que la saison dernière avec Mercedes AMG F1 et Lewis Hamilton. Son nom ? Petronas.

Créée de toute pièce par la Malaisie en 1974, la Petroliam Nasional Berhard, alias Petronas a commencé à s’intéresser à la Formule 1 dans le courant de l’année 1995. Son arrivée fut l’origine d’une bataille acharnée entre les équipes Jordan, Arrows, Pacifique et Sauber (et un début d’intérêt de Benetton) qui a finalement abouti à une signature de sponsoring de deux saisons, d’une valeur de 8 millions de dollars au Grand Prix de Monaco 1996, pour le compte de l’équipe Sauber F1 Team.

A l’époque, personne ne mesurait encore l’impact de cet accord. Tout juste considérait-on ce pétrolier comme un partenaire exotique d’un tiers monde en train de se mondialiser à vitesse accélérée. En réalité, l’accord avec Sauber n’était pas un simple contrat de sponsoring. Petronas ambitionnait plutôt de devenir motoriste.

Objectif : Devenir motoriste dans les années 2000

La Malaisie de cette époque, était dans une voie d’industrialisation forcée de son secteur automobile avec pour objectif d’être autonome dans les 10 ans. La marque nationale Proton venait d’acquérir Lotus Cars (et surtout son bureau d’étude), tandis que Petronas ambitionnait de devenir motoriste de Proton à l’horizon 2000. De l’accord Petronas – Sauber naîtra Sauber Engineering.

Sauf que Ford-Cosworth, partenaire moteur de Sauber en 1996, refusa de céder la licence de son nouveau V10, préférant la fournir à la jeune équipe Stewart GP. Un premier rapprochement avec Yamaha n’avait également pas abouti.

Mais l’idée plut à Jean Todt, à Maranello, qui accepta de fournir son V10 Tipo 046 dès 1997, puis une licence moteurs de 1998 à 2000. Le sorcier japonais, Ossamu Gotto (ex Honda, McLaren et concepteur du V10 Ferrari) signa également un contrat l’autorisant à concevoir les prochaines évolutions du moteur et surtout le moteur F1 de 2001 produit à 100% Petronas par.

Las, si la saison 1997 fut intéressante, les relations entre Ferrari et Sauber se dégradèrent dès l’exercice suivant. La Scuderia changea alors de stratégie préférant voir en l’équipe Suisse un client et en Petronas son trésorier, plutôt que de laisser une autonomie qui pouvait être dangereuse sportivement parlant. Autrement dit, Ferrari avait besoin de l’argent de Petronas pour maintenir le budget de son département moteur F1. La Scuderia tirera d’importants profits de cette période-là.

Car dès 1999, Ferrari a fourni à Sauber, payés par Petronas, des moteurs ayant une saison de retard à des tarifs allant jusqu’à 45 millions de dollars en 2005. Le manque de performance finira par décourager le pétrolier qui débutera une nouvelle prospection vers d’autres équipes à partir de 2001. Il s’intéressera même à Ferrari en remplacement de Shell durant un temps et BAR-Honda, également.

Changement de stratégie pour devenir partenaire d’un constructeur automobile

Le 24 Novembre 2005, quelques mois seulement après le rachat de Sauber par BMW, le pétrolier Petronas annonça qu’il n’allait devenir qu’un simple sponsor de la nouvelle équipe BMW-Sauber F1 Team à partir de 2006 et jusqu’en 2009, moyennant 42.5 millions de dollars par année. Soit 170 millions de dollars au total.

Cette association malgré deux bonnes saisons en 2007 et 2008, sera surtout marquée par le manque d’intérêt de la marque allemande pour la Formule 1, dès 2009. En juillet de cette année-là, BMW annonça son retrait et Petronas ne souhaita plus rester sponsor de Sauber pour 2010.  Son départ se fit discrètement, sans que d’autres équipes ne tentent quoi que ce soit en coulisse.

Mais Mercedes-Benz repris les actifs de l’équipe championne du monde en titre, Brawn GP et lança une offensive pour trouver un partenaire principal à partir de 2010. L’accord sera trouvé en décembre 2009, pour trois saisons (2010/2011/2012), renouvelé par la suite pour quatre ans (jusqu’en 2016), contre 40 millions d’euros annuels, soit environ 50/55 millions de dollars.

La période Sauber a coûté à Petronas environ 338 millions de dollars entre 1996 et 2005. Le partenariat avec BMW un total de 170 millions de dollars et depuis 2010, l’investissement auprès de Mercedes-Benz s’élève à près de 305 millions de dollars. Soit un total de 813 millions de dollars investis en 20 saisons par Petronas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.