F1: Ces businessmen que la discipline a rendu très riches !

Posté le 16 mai 2013 par

x1

Flavio Briatore - @Iconsport

Flavio Briatore – @Iconsport

Bernie Ecclestone ne l’avait jamais caché, mais il a permis, en 30 ans d’enrichir des personnes grâce à la Formule 1. Cela fait trois décennies que la discipline rend des passionnés, multimillionnaire grâce à deux leviers économiques : la vente spéculative d’équipe de course et le management de pilote.

Ecclestone, Williams et Dennis, les précurseurs…

C’est d’ailleurs Ecclestone lui-même qui a montré l’exemple à suivre en étant un des premiers agents de pilote en 1966 avec Johen Rindt et en étant propriétaire de l’équipe Brabham qu’il avait acqui 100.000 dollars en 1971 pour la revendre en tiroir pour un total de près de 8 millions de dollars en 1987-1988. Il suffit d’ailleurs de regarder l’historique des équipes pour comprendre l’évolution des propriétaires et de la spéculation qui a eu lieu depuis cette période. Frank Williams et Ron Dennis, respectivement propriétaires des équipes Williams et McLaren sont des hommes de la course, présent depuis la fin des années 60 dans le paddock. Le premier a une fortune estimé à 115 millions d’euros, tandis que le second peut revendiquer une fortune de 150 millions d’euros grâce à son équipe et le constructeur automobile qu’il a crée en 2008.

Des exemples de valorisation réussie d’écurie de F1

Peter Sauber a repris son équipe pour 20 millions d’euros, elle a désormais une valeur estimée à 50 millions d’euros. Genii Capital a fait entrer un investisseur dans son capital à hauteur de 2%, ce qui valorise son écurie à 100 millions d’euros, alors que la société luxembourgeoise a repris l’équipe pour un total de 40 millions. Idem pour Force India, acquise en 2007 pour 88 millions d’euros et disposant d’une valeur de 170 millions d’euros aujourd’hui, ayant au passage enrichi son propriétaire, Vijay Mallya, par effet de levier, car il dispose de 42,5% des parts. Enfin, Richard Branson et Virgin ont réalisé une belle opération en vendant leurs parts au constructeur Marussia il y a 2 ans.

Briatore, Jordan et Pollock où le sens des affaires réussies

Toutefois ces hommes ne sont pas à la hauteur du trio magique que sont Flavio Briatore, Eddie Jordan et Craig Pollock. Ces trois hommes d’affaire ont fait littéralement fortune grâce à la Formule 1, tantôt en vendant leur équipe, tantôt en gestion de carrière pilote. Le premier a vendu 35% de Benetton, puis ses parts dans Ligier et Minardi, plus le contrat Mecachrome qu’il avait souscrit pour Minardi fin 1997 pour un total de 100 millions de dollars à l’époque. Avec la vente de sa société management à la famille Michel c’est 3 millions d’euros de plus pour le businessman italien. Le second a géré la carrière de Jean Alesi jusqu’en 1994 en touchant 20% de ses gains (soit un total de 2 millions de dollars) et a vendu son équipe en deux temps. Une première fois en 1998 obtenant 40 millions de dollars d’une banque. Puis en 2005 pour 50 millions de dollars auprès du groupe Midland. Craig Pollock, enfin, était le manager de Jacques Villeneuve, qui lui a rapporté entre 1996 et 2006 un total de 10 millions d’euros, mais c’est surtout la vente de ses 35% de British Americain Tobacco pour 35 millions qui l’a rendu extrêmement riche.

Dernier exemple pour finir avec Willy Webber, agent historique de Michael Schumacher qui a engrangé une fortune colossale estimée à 50 millions d’euros grâce au pilote allemand et à son frère Ralf.

Une réflexion au sujet de « F1: Ces businessmen que la discipline a rendu très riches ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.