F1 – Exclu: Le groupe VW entre Audi et Porsche pour 2018

21 mars 2012 à 10:51 par Marc Limacher

1

Lorsque le 29 Juin 2011, la Fédération Internationale de l’Automobile a officialisé l’introduction pour 2014 d’un moteur V6 1600cm3 bi-turbo, dans les coulisses, certains patrons d’équipes avaient les yeux tournés à Ingolstadt en Allemagne, vers la marque Audi. En vain aujourd’hui, tant le constructeur semble se détourner de la F1, après avoir contribué à l’introduction de ce moteur depuis 2010 en réalisant une campagne de lobbying sans précédent.

Le nom d’Audi a été cité pour la première fois en 2010, lorsque le patron du manufacturier moteur Cosworth, Mark Gallagher, cite la marque allemande comme faisant partie du collège de société participant à la réflexion sur le prochain moteur de la Formule 1. Immédiatement, les spéculations autour du constructeur font rage. Red Bull a été longtemps la mieux placée, l’équipe autrichienne ayant utilisé Audi pour obtenir des faveurs plus importantes (moteur gratuit et officiel) de la part de Renault Sport jusqu’en 2016. Mais, depuis plusieurs mois, les spéculations et les indications se font plus rares. La réunion de novembre 2011 n’a rien fait filtrer de la situation. Pour cause, cela ressemble à un statut quo politique.

Pourtant une entrée à moyen terme était sur la table (Red Bull donc). Mais une lutte de chef entre le puissant président du conseil de surveillance Ferdinand Piech et le PDG du groupe Volkswagen, Wolfgang Dürheimer, brouille la stratégie. Le premier est contre une introduction en Formule 1, car trop coûteuse, tandis que le second souhaite asseoir la position du groupe allemand qui vise une place de numéro 1 mondial durablement à l’horizon 2018. Pourtant, ce dernier a de l’influence.  Il prépare plusieurs plans d’engagement en sport automobile pour ses marques et la Formule 1 en fait partie, selon nos échos.

Audi ne répond pas aux questions sur la F1

Reste à savoir avec quelle marque.  Dès le départ, le choix entre Audi et Porsche a été cornélien. Finalement, il avait été décidé que la première irait en Formule 1 et que la seconde chasserait sur les terres sarthoises dès 2014, avec l’introduction d’une nouvelle réglementation (V6 1600cm 3 cela ne vous dit rien ?) pour les 24h du Mans. Pourtant, du côté d’Audi, c’est profil bas. Lors de la présentation de la R18 2012, interdiction de poser une question sur la Formule 1 en conférence de presse. Décision de la communication du constructeur. Ambiance.

Pour le moment, Audi vise à faire gagner son prototype hybride Diesel, afin de faire la promotion de cette technologie et vendre des modèles (surtout aux Etats-Unis) afin d’augmenter encore son chiffre de vente et d’affaire. Le PDG d’Audi, Dick Stadler, indiquait qu’il souhaitait voir la marque aux quatre anneaux rester au Mans au-delà de 2014, ce qui signifie une concurrence avec Porsche.  Indésirable pour les responsables du Conseil de surveillance et pas vraiment dans les plans du constructeur de Zuffenhausen, qui avait obtenu une promesse de non concurrence de la part d’un constructeur frère (ou cousin).

Avec ce scénario d’un duel annoncé entre Audi et Porsche en 2014, personne n’est vraiment heureux. Hormis les fans et les médias, le groupe Volkswagen estime que c’est se battre contre soit même. Mais, il existe une alternative, parmi les différents plans du constructeur allemand. Audi et Porsche sont concurrentes au Mans de 2014 à 2017, puis Porsche ira en Formule 1, le programme du constructeur de voiture sport allemand au Mans sera repris par la marque Bentley, car cette dernière reviendra officiellement en 2018.  A moins d’une autre alternative : Que Lamborghini aille chatouiller Ferrari sur le terrain de la Formule 1. Les possibilités sont importantes avec le groupe VW.





One Response to F1 – Exclu: Le groupe VW entre Audi et Porsche pour 2018

  1. Lionel Rosière says:

    Logique Porsche à déjà une longue expérience d’abord dans les années 1960 avec Karel Godin de Beaufort puis dans les années 80-90 avec MacLaren puis avec le moteur « armoire-normande » de 1991 qui conclut l’aventure porsche lorsque les Arrows se morfondé à l’arrière du peloton.

    Donc il serait logique que Porsche s’occupe du programme F1. Pour Lambroghini ce serait plus problématique. Vu leur expérience calamiteuse en 1991 et entre 1987 et 1993 il serait peu logique qu’il reviennent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑