FC Barcelone – Nike, les dessous d’un accord (très) compliqué à finaliser

Posté le 3 mars 2016 par

x0

Le dénouement approche mais le projet n'aura pas acouché sans douleur : le FC Barcelone et Nike sont proches de prolonger l'union. - @Facebook

Le dénouement approche mais le projet n’aura pas acouché sans douleur : le FC Barcelone et Nike sont proches de prolonger l’union. – @Facebook

Puisque les négociations autour du sponsoring maillot avec le Qatar s’enlisent, la direction marketing du FC Barcelone a décidé de recentrer son intérêt sur le renouvellement de son équipementier maillot. Un accord semble proche, mais rien n’aura été simple avec Nike.

Maintenant qu’il a renouvelé, pour cinq ans, son accord avec l’UNICEF, le FC Barcelone s’active a conclure des discussions, entamées avec Nike depuis plusieurs mois. Le contrat entre les deux parties expire en 2018 et le club catalan compte bien profiter, de la hausse massive des investissements des équipementiers et de l’offensive d’adidas sur le marché, pour obtenir plus de son partenaire américain.

Le FC Barcelone n’a pas eu ce qu’il espérait d’entrée

Au début des négociations, tout ne s’est pourtant pas passé comme souhaité par le Barça. Nike acceptait de renouveler son contrat mais en échange de 40 millions d’euros par année (sans les primes). Trop peu pour le club blaugrana, alors que Manchester United et le Bayern Munich ont négocié 60 millions d’euros par an et plus et que le Real Madrid demande 140 millions d’euros au total d’adidas. Si Nike n’a pas voulu augmenter, c’est qu’il y’a une raison, à trouver dans les négociations nouées entre FC Barcelone et la société japonaise Rakuten. Cette dernière avait accepté de débourser 65 millions d’euros par an pour devenir le sponsor maillot du club catalan, en contre partie de quoi, elle récupérait la gestion exclusive de la commercialisation digitale du merchandising du club. Cette initiative n’a pas plus à Nike. Les deux clans sont passés à deux doigts de la séparation.

Les pistes Under Armour et New Balance n’ont rien donné

Du coup, les Blaugrana se sont tournés vers Under Armour et New Balance, les pensant plus ouverts sur la question de la commercialisation digitale. En vain. Nike de son côté, a revu sa copie en acceptant de débourser 85 millions d’euros par an (sans prime) pour rester l’équipementier du club, avec en échange les droits d’exploitation totale de l’activité de merchandising du club catalan. Un deal semblable à celui que la marque a scellé en 2013 avec l’Inter Milan, sur dix ans à 200 millions d’euros. Avec le FC Barcelone l’échelle est plus importante. Le montant aussi.

Négociation après négociation, l’étau s’est resserré sur le Barça. Au meilleur de ses calculs, la direction souhaitait 150 millions d’euros de son maillot (au lieu d’environ 60 millions aujourd’hui), comprenant le sponsoring et l’équipement. Au lieu de cela, avec Rakuten et/ou Under Armour et/ou New Balance elle n’obtenait « que » 100 millions. Loin des promesses du nouveau président Bartomeu.

Près de 100M€ avec les primes de Nike au Barça

Les négociations avec le Qatar étant au point mort, l’énergie s’est donc naturellement déplacée sur le renouvellement avec Nike. La direction catalane a finalement accepté la proposition d’exclusivité de Nike mais en négociant une augmentation de son investissement pour que l’enveloppe finale dépasse le chiffre des 100 millions d’euros par année avec des primes de résultats sportifs. Dans le détail, Nike déboursera 85 millions auquel il faudra ajouter 6 millions pour une victoire en Liga, 6 autres millions pour la Coupe du Roi et 7,5 millions en cas de victoire en Ligue des Champions. Soit un total 19.5 millions (contre 6,5 aujourd’hui)  Cette proposition qui a été accepté par la marque de l’Oregon. Ce futur deal débutera en 2018.

D’autant que la direction du FC Barcelone a mis dans la balance le renouvellement du contrat de Neymar. Le joueur est le plus grand ambassadeur de la marque américaine et le deuxième plus gros vendeur de maillot du Barça.

En quoi il roule le footballeur James Rodriguez ?


La voiture de James Rodriguez (Real Madrid) par Sportune

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.