The Mole – Red Diamond

Posté le 5 décembre 2015 par

x0

The Mole, une histoire à cheval entre fiction et réalité à découvrir tous les jeudis sur Sportune.

The Mole, une histoire à cheval entre fiction et réalité à découvrir sur Sportune.

Hyde Park en Novembre perd progressivement ses couleurs d’automne pour laisser place au gris de l’hiver. Une fine pluie perlait sur les arbres ne couvrant presque plus les allés. Le Prince, alias Hermes regarda sa montre Omega « la même que James Bond ». Il avait dix minutes d’avance sur son rendez-vous, à l’hôtel Mandarin Oriental Hyde Park. Largement le temps d’accélérer le pas pour rejoindre l’homme qui se faisait appeler « L’épouvantail » dans le milieu des agents.

Un jour, le Prince avait demandé pourquoi ce surnom. L’homme dont il n’a finalement jamais su le nom, le regarda avec son large sourire reptilien et lui expliqua qu’il avait un don psychologique. Et qu’il utilisait toute sorte de tactiques pour obtenir ce qu’il voulait du transfert de ses clients footballeurs, qu’il conseillait. Élégant dans son costume sur mesure londonien, son bureau était le hall des hôtels. En cela, il fonctionnait à l’ancienne, dans le milieu. Dans un monde numérique ou avoir pignon sur rue est synonyme de sérieux, lui était encore dans les années quatre-vingt dix en donnant rendez-vous dans les lobbys.

– Comment va ton affaire d’avion de chasse ? demanda l’Épouvantail enfoncé dans son fauteuil.

Le lobby du Mandarin Oriental Hyde Park était un mélange entre la tradition du luxe londonien surannée et la touche asiatique, surtout dans le traitement du bois. Tout était brillant et le carrelage à damier noir et blanc réfléchissait la lumière des gigantesques lustres en forme de citrouille. Un drôle d’endroit pour un rendez-vous d’affaire, mais le Prince n’allait pas juger les habitudes de l’homme en face de lui, cela faisait près de trente ans qu’il avait ses habitudes. Il faut dire que l’hôtel était idéalement situé. Proche de Buckingham Palace et à un jet de pierre du quartier de Chelsea et de Fulham. Une situation stratégiquement idéale.

– Elle va bien merci, malgré quelques soucis avec les gouvernements locaux, c’est une entreprise assez longue, expliqua le Prince.

L’Épouvantail scruta son interlocuteur. Le Prince Ibrahim était un redoutable homme d’affaire, aussi ambitieux qu’impétueux. Il avait déjà mis en place la construction d’un avion d’entrainements militaire pour le compte de plusieurs pays d’Afrique et depuis plusieurs années c’était mis en tête de passer à l’étape supérieure avec la conception et la construction d’un avion de combat. Le premier du continent Africain. Une entreprise folle. C’est d’ailleurs lors d’un tour de table économique que les deux hommes c’était rencontré pour la première fois au Cap en Afrique du Sud il y a deux ans.

– Bien, nous parlerons plus tard de notre principal sujet de conversation, posa la voix de l’Épouvantail, avant d’enchainer.  Tu es au courant que Cristiano Ronaldo est sur le départ du Real ? Son transfert devrait se faire d’ici l’été prochain, mais les premières manœuvres se réalisent déjà pour cet hiver. En France tout le monde parle du Paris Saint Germain…

– J’ai lu qu’il proposait 1.4 millions d’euros par mois de salaire et 100 millions pour le transfert, acquiesça le Prince.

– Oui, mais tu sais ici (désignant le sol de l’Angleterre), cela n’est pas inactif. Manchester United est sur le coup. Ce bon Fergusson est mandaté pour convaincre Ronaldo de revenir à la maison et même David Beckham a obtenu une mission médiatique dans ce sens.

– la piste Manchester United est sérieuse donc ? demanda le Prince assez intrigué. Car tout le monde pense que le PSG est favori, car son agent Jorge Mendes est souvent dans la capitale et qu’il a déjà installé Di Maria. Le portugais représente l’avenir sportif du PSG.

– Certes et Nike aimerait bien voir un de ses ambassadeurs sous un club de son écurie. En fait Nike avec le PSG reprendrait la même stratégie que celle mise en place il y a trois ans avec United. A savoir la promesse d’une augmentation de sa participation, si Cristiano signe, estima l’Épouvantail.

Le Prince pensait que l’idée était loin d’être mauvaise pour Nike et le PSG. Après plusieurs saisons dans un club estampillé « Adidas », le retour de Ronaldo dans un club parrainé par le géant américain serait une aubaine économique.

L’Épouvantail était subitement distrait par la croupe aussi élégante qu’indécente d’une brune, la quarantaine à haut talon montant les escaliers d’une démarche invitant le regard.

– En fait, Manchester United a déjà fait sa proposition au moment ou je te parle, reprit-il. Ils ont mis 60 millions d’euros sur la table et ont promis 36 millions d’euros de salaire par an à Mendes.

– C’est un salaire énorme ! le double de ce qui est proposé ailleurs, s’étonna le Prince.

– Normal, United sait que c’est Mendes qui a la main, pas le Real. Mendes touche 20% des revenus de Ronaldo, donc un dernier et joli pactole et puis c’est un dernier coup pour un joueur de 30 ans, même si il est l’un des deux meilleurs du monde.

Le serveur arriva avec les deux verres de whisky écossais. Les deux hommes trinquent. L’Épouvantail plongea ses yeux dans ceux du Prince en posant son verre sur la table de bois brillant.

– Bon parlons de notre sujet principal…

A suivre…

The Mole est un essai à la frontière de la fiction et de la réalité. Les personnages ou les lieux sont empruntés au réel, mais les situations de jeu relèvent de l’imaginaire et s’inspirent de l’actualité sportive, du moment. La vraie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.