Kimi Raikkonen: Dr Raikkonen et Mr Iceman…

Posté le 5 novembre 2012 par

x3

Alors que les pilotes de Formule 1 sont souvent critiqués pour leur manque de personnalité, le récent vainqueur du Grand Prix d’Abu Dhabi, Kimi Raikkonen a fait étalage de son charisme et sa répartie. L’occasion de revenir sur un personnage unique dans le monde de la Formule 1.

Kimi Raikkonen - @Iconsport

Kimi Raikkonen – @Iconsport

En pleine course, alors que la voiture de sécurité sont en piste pour la seconde fois, l’équipe Lotus F1 Team lance à la radio à son pilote, qui est en tête de la course, qu’il faut qu’il chauffe ses pneumatiques. Réplique immédiate de Kimi Raikkonen : « Ouais ouais c’est ce que je fais depuis le début. » Rire virtuel sur les réseaux sociaux. Du Kimi dans le texte. Après la course, en conférence de presse, la première question présentée à Raikkonen est de parler de ses émotions suite à sa première victoire en F1 depuis le GP de Belgique en 2009. La réponse reste laconique : « Pas grand-chose à dire… » Puis, le Finlandais se contente de répéter qu’il est content pour l’équipe avec ce résultat. Arrive ensuite la fameuse question sur l’échange radio entre lui et l’équipe à propos de ses pneus. Là Raikkonen est plus expressif : « C’est pareil pour toute les équipes. Bien sûr ils veulent juste vous aider, mais si vous continuez de dire la même chose toutes les deux minutes, je ne suis pas assez stupide pour ne pas me souvenir de ce que je fais. Je sais ce que je fais. » La voix est monocorde, fluette et le regard ferme…

Kimi Raikkonen, un personnage unique de la F1

Raikkonen est un personnage unique dans le paysage de la Formule 1. Faisant la sieste 30 min avant la procédure d’un départ, caché dans un coin du stand ou dans le motorhome, c’est aussi un fêtard connu des boîtes de nuit de la côte d’azur. Réputé pour ne pas être un communiquant né, il en a fait une force. Son comportement est aussi de temps à autre limite. Monaco 2007, alors qu’il avait abandonné la course en tapant le rail, il laissera un post it sur le bureau de Jean Todt, dans le motorhome de Ferrari, disant qu’il ne pouvait rester pour le débriefing technique, car il y avait une compétition de hockey en Finlande le soir même.

Kimi Raikkonen et son surnom Iceman…

Son surnom, Iceman, a été donnée par Ron Dennis en 2002 lorsque le pilote faisait des prouesses avec sa McLaren. Un exemple : GP d’Allemagne 2005, le Finlandais est en tête devant Fernando Alonso et sa Renault. Au bout de la ligne droite, le pilote McLaren freine, brise sa suspension avant et abandonne. La télévision diffuse en boucle l’accident qui est spectaculaire. A la radio, d’une voix claire et sans émotion, Kimi Raikkonen lance à son équipe : « Suspension cassé, j’abandonne. » Sauf que cette déclaration est arrivée au moment où la voiture était en perdition. Le pilote sortira de sa voiture et rentrera au stand. Comme si de rien était…

En 2007, Raikkonen avait participé à une compétition de motoneige sous le nom de James Hunt, le sulfureux champion du monde anglais de Formule 1 en 1976. Un signe.

3 réflexions au sujet de « Kimi Raikkonen: Dr Raikkonen et Mr Iceman… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.