Le salaire de Benoît Costil au Stade Rennais

Posté le 12 décembre 2016 par

x0

Benoît Costil quittera le Stade Rennais à l'échéance de son contrat, à la fin de cette saison. - @Twitter

Benoît Costil quittera le Stade Rennais à l’échéance de son contrat, à la fin de cette saison. – @Twitter

On le sait depuis quelques semaines, Benoit Costil ira à l’échéance de son contrat avec le Stade Rennais mais il ne prolongera pas l’aventure au-delà. Le portier international a publiquement fait part de sa déception de la part de son club : « Il faut le savoir, je n’ai rien reçu, simplement une proposition à la baisse il y a quatre mois. Depuis, basta, terminé. Pour moi, c’est trop tard, on ira à la fin de mon contrat comme ça ». Le salaire de Benoît Costil au Stade Rennais était donc condamné à baisser s’il avait voulu rester.


L'iPhone en or 24k de Divock Origi (Liverpool) par Sportune

Le Stade Rennais veut baisser le salaire de Benoît Costil, le gardien préfère partir

A 70.000 euros mensuels bruts, selon le chiffre donné en novembre dernier par le journal 20 Minutes, son salaire est dans la norme basse, d’un gardien international (1 sélection), même s’il est désormais devancé dans la hiérarchie des Bleus, par Alphonse Areola. On comprend qu’à moins, dans des conditions de réussite sportive en quatre saisons passées sous le maillot du Stade Rennais, Benoît Costil ne soit pas intéressé.

Pas si cadre que ça le portier international

Surtout, comme nous l’apprend 20 Minutes, qu’il existe au Stade Rennais un salary cap à 100.000 euros par mois, qui peut même aller au-delà pour certains joueurs cadres. Si Benoît Costil n’en est pas devenu un, il faut comprendre qu’il s’en aille. Surtout qu’à seulement 29 ans (un âge encore « tendre » pour un gardien de but), il ne devrait pas manquer de propositions, ailleurs en Ligue 1 où à l’étranger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.