Le salaire de Steve Mandanda à Crystal Palace

29 novembre 2016 à 21:40 par Nico

1
Steve Mandanda a rejoint Crystal Palace pour trois ans, cet été. - @Facebook

Steve Mandanda a rejoint Crystal Palace pour trois ans, cet été. – @Facebook

Jusqu’au bout du bout, du dernier jour de son contrat, Steve Mandanda est resté à l’Olympique de Marseille. Après huit ans en continu, dans les buts phocéens, le gardien international a souhaité s’offrir un nouveau et dernier challenge, ailleurs qu’en France. Direction la riche Premier League anglaise. Le portier de de 31 ans est allé à Londres. A Crystal Palace, le salaire de Steve Mandanda est à 80.000 livres hebdomadaires.


L'incroyable voiture en or de Pierre-Eymerick… par Sportune

Près de 5M€ de salaire par saison pour Steve Mandanda à Crystal Palace

Comprenez, un peu moins de 5 millions d’euros la saison, pour garder les buts du club, du sud de la capitale anglaise. Steve Mandanda a signé un contrat de trois ans, jusqu’au 30 juin 2019. Il est arrivé libre, sans indemnité de transfert, en provenance de l’Olympique de Marseille. L’international français aux 24 sélections a ceci de comparable avec celui qui le devance dans les buts des Bleus, qu’il a sensiblement le même salaire que Hugo Lloris, à Tottenham.

Le troisième club de la doublure de Lloris dans les buts de la France

La différence étant quand même que le capitaine de Didier Deschamps a reçu une prolongation de son contrat, assortie d’une revalorisation de salaire, à laquelle il n’a pas encore souhaité donner de suite. Pour Steve Mandanda, Crystal Palace n’est que le troisième club de sa carrière, après Le Havre où il a été formé et surtout l’Olympique de Marseille.





One Response to Le salaire de Steve Mandanda à Crystal Palace

  1. Ange Mandanda says:

    Cool Steve je rêve d’être comme toi un jour et même plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut de page ↑