Manchester United: Comment il influence tout le marché du sponsoring maillot

Posté le 28 février 2015 par

x0

Sur le marché du sponsoring maillot c'est Manchester United qui fait la pluie ou le beau temps. - @Facebook

Sur le marché du sponsoring maillot c’est Manchester United qui fait la pluie ou le beau temps. – @Facebook

L’annonce du rapprochement de Yokohama Rubber et du FC Chelsea pour un accord de 5 ans d’une valeur estimée à 275 millions d’euros (dont 25 millions de primes de résultats), confirme la prédominance du maillot comme support marketing principal dans le football. Si l’annonce entre le club londonien et la marque nippone impressionne, elle s’aligne en réalité sur la référence du genre, en matière de prix des maillots : Manchester United.

L’influence de Manchester United sur le sponsoring maillot

Cela fait 15 ans en effet que Manchester United donne l’impulsion du prix du sponsoring maillot. Plus précisément, depuis la signature du premier contrat avec Vodafone pour 12 millions d’euros (puis 16 millions d’euros), qui multiplia alors par trois le prix du sponsoring pour ce support. En 2003, le Real Madrid s’en inspira pour signer su la base de ce montant, avec Siemens Mobile. De la même façon que Chelsea a signé son premier contrat avec Samsung sur une base de 16 millions d’euros annuels.

Saisons après saisons le maillot de Manchester United a augmenté en valeur, passant de 20 millions, à 23 puis 25 millions d’euros négociaient à l’occasion du précédent accord avec AON. C’est l’équivalent, aujourd’hui, de ce que verse Emirates au PSG, Standard Chartered (signé 2 ans après AON) à Liverpool, T Mobile au Bayern Munich et auparavant Bwin avec le Real Madrid. La société DHL avait, la première, déboursé 11 millions d’euros par an avant que AON ne prenne la suite pour 8 ans et la modique somme de 16 millions d’euros environ par année. Le PSG tente d’appliquer le même modèle avec Ooredoo.

Les Top 10 de la rédaction de Sportune en vidéo

Le deal Chevrolet – Manchester United redonne le la

L’arrivée de Qatar Airways sur le maillot du FC Barcelone (contre 30 à 35 millions d’euros par an) en 2011 et le renouvellement d’Emirates avec Arsenal pour une somme équivalente ont relancé la course au sponsoring maillot.

Mais c’est en juillet 2012, à l’annonce du contrat de sponsoring noué entre Manchester United et la General Motors pour sa marque Chevrolet qu’une dimension nouvelle a véritablement été franchie. L’accord prévoyait alors deux années de sponsorings « invisibles » jusqu’en 2014 à 15 millions d’euros et sept années de présence sur le maillot mancunien à 50 millions d’euros (avec augmentation annuelles de 2%), sans primes. Un record.

Récemment, Qatar Airway a proposé 60 millions d’euros par an au FC Barcelone afin de conserver l’espace sur la tenue blaugrana. Sauf que les discussions sont pour le moment gelées sachant que le club a annoncé de surcroît être à la recherche d’un sponsor à hauteur 40 à 50 millions d’euros la saison. Non loin de là, le Real Madrid discute lui aussi d’une prolongation avec la compagnie Emirates pour un montant proche de 50 millions, au lieu des 30 aujourd’hui.

Image du futur stade du Milan Ac à Portello-Fiera

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.