OL-Apoel Nicosie: C’est 15 budgets d’écart !

Posté le 16 décembre 2011 par

x0

Jean-Michel Aulas, président de Lyon

Dans le cadre du tirage au sort des huitièmes de finale de la Ligue des Champions, l’Apoel Nicosie était le club que tous les deuxièmes de groupe souhaitaient rencontrer. Mais la chance est tombée ce vendredi midi sur une équipe française : L’OL ! En passant entre les gouttes barcelonaises, le club de Jean Michel Aulas va affronter le petit poucet de la compétition. Le président du club rhodanien s’est d’ailleurs exprimé sur BFM TV à la suite de ce tirage au sort plus que clément : « On a plus de chance statistiquement de battre Nicosie que le FC Barcelone ». Il est vrai que sur le papier mais aussi au niveau des revenus l’Apoel semble être une équipe prenable pour l’OL. Le club chypriote a le plus petit budget des clubs encore en lice avec 9,5 millions d’euros… Soit quinze fois moins que son adversaire lyonnais qui est de 150 millions d’euros !

L’Apoel Nicosie possède un budget de 9,5M€ contre 150M€ pour l’OL !

« C’est le club le plus abordable » a réagi, à chaud, le dirigeant de l’OL. Avant d’ajouter: « Cela ne veut pas dire qu’il ne faudra pas faire un nouvel exploit. Il faudra prendre l’avantage à Gerland. On considère que c’est l’un des tirages les plus cléments de ces dernières années. On a une équipe redoutable qui va se bonifier. Cette équipe est en train de monter en puissance. Il faudra voir fin février-début mars où nous en serons. On serait déçu de rester à ce stade de la compétition et on va faire ce qu’il faut pour aller plus loin. »

L’OL face à des joueurs peu connus sur le plan européen

Il est vrai, qu’avec un budget qui ne dépasse pas les 10 millions d’euros, les joueurs qui composent cette équipe chypriote ne sont forcément pas reconnus au niveau européen et mondial. Ce qui n’est pas le cas de l’OL, qui, avec un budget de 150 millions d’euros pour la saison 2011-2012 dispose de stars comme Bastos, Lloris, Lissandro Lopez et Gourcuff… Mais attention tout de même, l‘Apoel Nicosie qui est le premier représentant de son pays à ce stade de la compétition a terminé premier de son groupe devant le Zénith, Porto et Donetsk qui sont trois des quatre derniers vainqueurs de la Ligue Europa.

Aulas, président de l’OL: « Le Père Noël peut parfois être une ordure… »

Le club le plus titré de l’île (21 fois champion) tire profit de la stabilité de son effectif. Sur la scène européenne c’est une équipe qui va être très compact derrière et qui passe la plus grande partie de son temps à courir après le ballon. Elle s’appuie sur la réussite de son attaquant vedette Ailton qui a inscrit trois buts en six rencontres de Ligue des Champions… Alors, comme le dit si bien Jean Michel Aulas : « Nous partirons avec un a priori favorable. Mais il faut se méfier. Des fois, le Père Noël est une ordure. »

Découvrez aussi tous les budgets des clubs de Ligue 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.