OL – PSG : Comment les bookmakers imaginent le match…

Posté le 28 février 2016 par

x2

Le PSG ne devrait pas perdre à Lyon d'après les bookmakers. Mais il pourrait être accroché. -@Facebook

Le PSG ne devrait pas perdre à Lyon d’après les bookmakers. Mais il pourrait être accroché. -@Facebook

L’Olympique Lyonnais sera-t-il le premier à faire tomber le PSG cette saison en Ligue 1 ? Les Gones s’y sont essayés quatre fois cette saison 2015-2016 au Trophée des champions, en championnat, en coupe de la Ligue et en coupe de France. Ils ont essuyé autant de défaites et/ou de corrections. Partant de ce constat, posez donc la question au bookmakers nationaux, ils vous feront tous comprendre qu’ils n’y croient pas du tout. Même à domicile. Et même dans un stade où Paris n’a encore jamais mis les pieds.

Le PSG largement favori face à l’OL en première intention. Mais en poussant un peu…

En témoigne la cote moyenne d’un succès de l’OL à 4,83 contre 3,56 celle du match nul et 1,75 la victoire du Paris Saint-Germain. Mauvais présage pour les joueurs de Bruno Génésio ? Rien qui soit rassurant dans ces stats, c’est clair. Mais tout n’est peut-être pas perdu d’avance, du moins du côté des opérateurs français de jeux car quand il est question de scénario précis le plus envisagé, les avis deviennent de suite beaucoup plus mitigé entre le nul 1-1 et la victoire 1-0 du Paris SG. La cote moyenne est identique à 6,28.

Zlatan Ibrahimovic la meilleure chance de voir des buts

Côté buteur, les plus grandes chances de voir trembler les filets reposent naturellement sur les épaules de Zlatan Ibrahimovic (1,76 en moyenne). C’est plus partagé par contre entre Edison Cavani et le Brésilien Lucas Moura mais l’Uruguayen a globalement plus la confiance des bookmakers que nous avons sondé. A Lyon, Alexandre Lacazette symbolise les meilleures chances de son équipe de marquer. Sa cote moyenne est à 2,8.

La parodie du Periscope de Serge Aurier Made in Groland


Le Periscope de Serge Aurier parodié par Groland par Sportune

2 réflexions au sujet de « OL – PSG : Comment les bookmakers imaginent le match… »

  1. maitre Capello

    « Rien qui ne soit rassurant dans ces stats, c’est clair »… euh… pas vraiment ?! Parce que « Rien » + « ne » est une double négation, donc – et – font + ! Et, écrit ainsi, les « stats sont rassurantes » pour Lyon… Je ne crois pas. « Rien qui soit rassurant dans ces stats » est doncla version française de votre phrase.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.