OM: NKoulou, l’homme qui vaudrait une Ligue des Champions

Posté le 1 novembre 2012 par

x0

Nicolas NKoulou - @Iconsport

Nicolas NKoulou – @Iconsport

A l’OM, s’il y a bien un joueur qui, aujourd’hui, nourrit toutes les rumeurs de transfert, c’est le défenseur Nicolas NKoulou. Ces dernières heures encore, les tabloïds anglais en rajoutent une couche sur le Marseillais en expliquant que celui-ci serait pisté par Arsenal, Chelsea mais maintenant également le… FC Barcelone. De quoi faire monter les enchères. Car ce qui nous impressionne surtout, à Sportune, avec toutes ces rumeurs autour du Marseillais, c’est l’indemnité de transfert éventuelle évoquée…

S’il part, NKoulou peut faire partie des plus grosses plus-values de l’OM

Les tabloïds anglais parlent en ce moment d’un transfert qui pourrait valoir 18M€ ! 18M€, c’est à peu près la somme que perd Marseille, cette saison, en ne participant pas à la Ligue des Champions. C’est aussi 15% du budget du club… De quoi faire réfléchir, forcément. Qu’on soit d’accord, il n’est pas encore question d’un départ du joueur et la somme paraît malgré tout un peu surévalué, malgré la concurrence. Mais si N’Koulou partait à un tel prix voire un peu moins, il représenterait dans tous les cas une plus-value tout énorme pour le club, à la hauteur, ou presque, des plus grandes plus-values marseillaises, comme celle de Samir Nasri lors de son départ pour Arsenal en 2008 (16M€).

Le nom des clubs intéressés fait monter les enchères…

Remettons-nous un peu dans le bain… Nicolas NKoulou est arrivé à l’OM en 2011 en provenance de Monaco. A l’époque, les Phocéens lâchent 3,5M€ pour se payer le défenseur. Aujourd’hui, sa valeur marchande est estimée à près de 9M€ par transfermarkt. Déjà un bien joli coup. Mais son âge, à peine 22 ans, la longueur de son contrat (bail terminé en juin 2015) et surtout les noms prestigieux des clubs intéressés, peuvent encore faire monter les enchères et inciter un grand d’Europe à lâcher un gros chèque pour faire la différence. De là à mettre 18M€ sur un défenseur, ça reste à voir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.