PSG – L’évolution de la valeur marchande de Thiago Silva sur le marché des transferts

Posté le 13 décembre 2016 par

x0

Si Thiago Silva doit quitter le PSG cet été, son club ne recevra rien de son transfert. - @Facebook

Si Thiago Silva doit quitter le PSG cet été, son club ne recevra rien de son transfert. – @Facebook

Partira ou partira pas Thiago Silva, à la fin de la saison ? Le défenseur et capitaine du Paris SG est en fin de contrat et discute en ce moment d’une prolongation avec son club. A priori il devrait rester. Sinon, Paris ne recevra rien de son transfert, alors que le joueur vaut encore 16 millions sur le mercato.

Thiago Silva vaut toujours 15M€ sur le marché des transferts

On écrit encore, car la cote de l’international brésilien a grimpé beaucoup plus haut. En 2012, quand il a rejoint le PSG pour 42 millions d’euros, la plateforme Transfermarkt estimait sa valeur marchande à quatre millions d’euros de moins. Soit 38 et très vite, 40 millions d’euros, la cote la plus haute, jamais atteinte par Thiago Silva. Il sera resté, jusqu’au mois d’août 2014, à ce niveau de valeur, avant de décliner, tout à la fois sous l’effet de l’âge (à partir de la trentaine la valeur marchande diminue généralement) et d’un Mondial chez lui au Brésil qui fut particulièrement traumatisant.

evolution-valeur-marchande-thiago-silva-psg

Jusqu’à 40 millions d’euros, pendant ses deux première années au PSG

Depuis, la valeur marchande de Thiago Silva chute, au même rythme qu’elle avait augmenté, de Fluminense au Brésil, en 2007 jusqu’au Milan AC puis le Paris Saint-Germain, en 2012. Avant cela, le défenseur central a fait un premier passage par l’Europe; d’une saison à Porto, puis au Dynamo Kiev où il fut prêté en janvier. Mais l’expérience fut un échec pour lui. Il avait déjà ses qualités techniques mais dix ans d’expérience en moins et un physique beaucoup plus frêle. A cette époque, « O Monstro » n’en était pas encore un.

Le 8 juillet 2014, le jour où tout a dérapé…

Il l’est devenu à Fluminense et l’est vraiment resté jusqu’au 8 juillet 2014 et la demi-finale de la Coupe du monde, perdue 7-1 face à l’Allemagne. Suspendu mais capitaine d’une sélection brésilienne balayée et humiliée à domicile, Thiago Silva a tout perdu ce jour-là : le brassard, sa place dans la sélection auriverde et plus grave, la confiance. Il s’en remet péniblement, depuis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.