PSG: Qu’en pense l’Europe du football?

Posté le 14 août 2012 par

x0

Carlo Ancelotti - @Iconsport

Carlo Ancelotti | @IconSport

Les millions du PSG servent en premier lieu à servir ses propres intérêts. Logique. Toutefois, les dirigeants du club de la capitale n’ont cessé de répéter que la Ligue 1 toute entière en bénéficierait également et cela semble se dessiner notamment au Royaume-Uni et en Allemagne. Dans son édition du jour, Le Parisien enquête sur l’image que renvoie le PSG en Europe après les quelques 140 millions d’euros investis lors de ce mercato. Focus sur les conséquences et les retombées des achats du PSG.

PSG: La Ibrahimovic & Thiago Silva touch

Il était difficile de croire il y a quelques années en arrière que les droits de diffusion de la Ligue 1 seraient dealés hors du territoire français. Grâce à l’émergence folle du PSG comme nouvelle puissance européenne, tout du moins économique car le club a encore tout à prouver, le championnat français sera retransmis au Royaume-Uni par l’intermédiaire de la chaîne américaine ESPN. « Avec Ibrahimovic et Thiago Silva, le PSG est passé dans une autre dimension », analyse David Hytner, grand reporter au Guardian. « L’intérêt de la L1 va augmenter avec ce recrutement haut-de-gamme » confirme Lucien Favre, entraîneur suisse du Borussia Mönchengladbach.

140M€ d’investissement en deux mois, l’Europe rive ses yeux sur le PSG

THE investissement | @IconSport

On peut aimer ou être critique envers le projet parisien, mais notre Ligue 1 va enfin franchir les frontières de l’Hexagone grâce aux investissements du PSG. Ceux-ci sont jugés phénoménaux hors de France, comme le souligne Xabi Prieto, capitaine de la Real Sociedad, dans les colonnes du journal francilien : « En Espagne, nous avons tous été marqué par la campagne de recrutement spectaculaire. » Allonger les millions et convaincre de grandes de stars de rallier ses rangs est une chose, cela a apporté une forme de prestige et une bien meilleure compétitivité au PSG.

Gagner en légitimité, objectif suprême…

Ce qui sera plus difficile à acquérir est une légitimité au niveau national tout d’abord, puis sur les pelouses européennes. L’étiquette de « nouveau riche » qui dépense à tout va et paie des salaires astronomiques colle aux basques parisiennes pour le moment : « Le PSG est ambitieux et il dispose de ressources. C’est tout » déclarait Arsène Wenger dans The Sun début août. Pour gagner en popularité et au maximum faire taire les critiques, le club devra prouver par le terrain et les résultats que les sommes déboursées ont bien sûr servi à fortifier l’effectif, mais aussi à rendre le onze titulaire cohérent.

Il y a certaines choses qui ne s’achètent pas comme les trophées ou la bravoure et l’unité d’une équipe. A Carlo Ancelotti & Co de faire tourner la machine pour que le PSG deviennent un grand d’Europe et non pas la risée du le football comme peut l’être Malaga aujourd’hui, dont le projet était similaire voire identique à celui de l’entité francilienne.

Ecrit par @Marcelo6Martins 

Les voitures de Nenê, Matuidi et Armand

Les voitures du PSG saison 2012-2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.