Ronaldo et son obscure société 9ine

Posté le 28 mai 2015 par

x0

L'association de Ronaldo et de la société mine sujet à controverse au Brésil.

L’association de Ronaldo et de la société mine sujet à controverse au Brésil.

Avril 2012, le mythique attaquant brésilien Ronaldo a raccroché les crampons depuis près d’un an quand il lance, en grande pompe, sa société de marketing et communication sportive 9ine, signant quelques semaines plus tard Neymar puis Lucas. Et après ? Le projet n’apportera rien de concret et se transformera en coup de communication made in Brazil, sous fond de scandale.

Dès le départ 9ine s’occupe uniquement de la gestion de l’image des joueurs, avec l’ambition d’attirer des sponsors. La répartition du capital est de 45% pour Ronaldo, 45% pour groupe de communication anglais WPP et 10% pour Marcos Buaiz, un homme d’affaire brésilien. Mais la réalité a finalement été bien différente.

Ronaldo n’a jamais été actionnaire de mine

El Fenomeno n’a en effet jamais été actionnaire de la société 9ine, la multinationale britannique WPP en est la seule propriétaire. La presse d’investigation brésilienne ayant mis la pression sur le footballeur dès janvier 2013, ce dernier a finalement reconnu publiquement qu’il n’était en rien actionnaire de la société. Quelques semaines plus tard, le logo de 9ine sera modifié avec la mention « WPP » et Ronaldo déclaré comme simple directeur de la société. Dans les faits, la société devait servir de cheval de Troie pour permettre au groupe anglais WPP de revenir sur le sol brésilien, après un scandale remontant à 2005.

L’affaire des mensualités a été l’un des grands scandales de corruption au Brésil. Marcos Valério, fondateur de deux sociétés de communication a été accusé de divers délits d’ordre politique, financier, criminel, électoral et fiscal. Si le président Lula n’a pas été touché par l’affaire touchant son Parti Travailliste n’a pas été épargné à l’époque. Particularité de Marcos Valério, il était l’actionnaire de la multinationale WPP.

Après ça, les anglais ont quitté le pays. Discrètement, mais pour mieux revenir quelques années plus tard dans le milieu du sport et tout particulièrement du football avec Ronaldo.

Juste un juteux contrat d’image

L’accord révélé par les médias brésiliens l’année dernière, entre WPP et Ronaldo n’était qu’un contrat d’image de plusieurs millions de dollars sur une longue période. La présence durant deux ans d’El Fenomeno à Londres pour apprendre les ficelles du marketing auprès des spécialistes anglo-saxon de WPP n’était également qu’un écran de fumée pour masquer l’utilisation de l’image du footballeur en interne.

Le brésilien prendra bien des cours d’anglais mais afin d’honorer des prestations  de coaching de manager de WPP et de temps en temps des athlètes de 9ine, pour donner le change. Travaillant depuis fin 2010 pour le géant anglais, Il est surtout devenu un personnage médiatique, visible dans des tournois de Poker (voir la maison du bluff sur NRJ12) et donnant régulièrement son avis sur le monde du football.

Tous les Top 10 de la rédaction de Sportune en vidéo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.