Arsenal: L’ancien Gunner qui se faisait « harceler » par les femmes…

Posté le 14 mai 2012 par

x0

Freddie Ljungberg pour Calvin Klein

Freddie Ljungberg pour Calvin Klein

Quand on est un footballeur d’Arsenal et l’égérie d’une marque de sous-vêtements, on se forge forcément une réputation de sex-symbol. Mais Freddie Ljungberg ne pensait peut-être pas que sa popularité auprès de la gent féminine pourrait aller jusque-là. Dans un long entretien accordé au site suédois, di.se, la star scandinave raconte le « calvaire » qu’il a vécu après avoir été l’égérie de la célèbre griffe Calvin Klein de 2003 à 2007 et donc footballeur chez les Gunners.

Quand Ljungberg se faisait agripper l’entre-jambes par les femmes en boîte de nuit…

A l’issue d’une campagne de publicité réalisée avec la marque et visiblement restée dans les mémoires, le « pauvre » Freddie ne pouvait plus sortir en boîte de nuit sans que les femmes ne lui « agrippent littéralement l’entre-jambes ». « Cela va paraître arrogant et je ne veux pas me plaindre. Mais cela m’arrivait partout. Elles venaient de derrière et m’agrippaient. Encore et encore. Mais le plus pénible était que je ne pouvais absolument rien faire dans cette histoire. Quand j’enlevais les mains de ces femmes, tous les gens riaient.

Depuis… Fredrik Ljungberg ne sort plus en discothèque

Et c’est cet évènement « douloureux » qui aurait donc décidé Fredrik Ljungberg à arrêter sa carrière qui paraissait visiblement si prometteuse dans le mannequinat et donc sa collaboration avec Calvin Klein: « Des gens pensaient que, parce que j’ai fait cette publicité et parce que je jouais dans un grand club, ils pouvaient tout se permettre. Certains n’avaient plus de limites. » Freddie Ljungberg n’est pas allé jusqu’à embaucher un garde du corps pour protéger son corps. En revanche, il raconte comment cet épisode l’a décidé à se mettre à l’écart et à moins sortir en boîte de nuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.