FC Barcelone: Maxwell à l’OM, combien il coûte(rait) ?

Posté le 22 septembre 2011 par

x0

Scherrer Maxwell, Fc Barcelone @Icon Sport

Plutôt étonnante que cette rumeur attribuée au journal espagnol Sport qui voudrait que l’Olympique de Marseille suive de près le latéral brésilien du FC Barcelone, Scherrer Maxwell afin d’en faire un concurrent à Jérémy Morel en difficulté à ce poste. Qu’importe, cela ne nous empêche pas de regarder combien cela pourrait coûter pour justement en conclure que le dossier est loin de se limiter aux besoins de l’OM d’un côté et les envies d’ailleurs de Maxwell de l’autre.

Le FC Barcelone ne devrait pas s’opposer au départ de Maxwell à l’OM. Mais à quel prix ?

Car c’est un point qui compte : Maxwell n’étant qu’un deux voire troisième choix, le FC Barcelone ne s’opposera pas à son départ mais rien n’assure pour autant que les Catalans le bradent. Le joueur est valorisé en Catalogne (sa valeur marchande est à 7M€ selon les estimations de Transfermarkt), après avoir été acheté 4,5M€ hors bonus en 2009 à l’Inter Milan. Si le Barça ne le solde pas, il sera impossible pour l’OM d’aligner une telle somme pour un joueur de 30 ans.

Maxwell prendrait quasiment le salaire de Gabriel Heinze

Car ce ne serait pas le seul poste onéreux de dépenses (si tant est qu’il le soit, donc) puisque Maxwell émarge au FC Barcelone à 4M€ brut par saison. C’est « modeste » pour un joueur blaugrana mais énorme à assumer pour l’Olympique de Marseille. Rendez-vous compte que l’OM a cherché tout l’été une solution au salaire de Lucho Gonzalez jugé trop élevé (4,3M€). Et voilà que l’on annonce un joueur de 30 ans à 4M€ la saison. Ce serait toujours moins que le salaire (4,5M€ brut par saison) libéré par Gabriel Heinze mais ce serait surtout contraire à la politique de rigueur voulu par le président Vincent Labrune. Bref, si les choses restent en l’état, Maxwell à l’OM c’est une rumeur. Et ça le restera !

A lire aussi :
Top salaires du FC Barcelone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.