OL-Stade Rennais: Un match par presses interposées

Posté le 17 novembre 2011 par

x0

Frederic Antonetti, entraîneur du Stade Rennais

Frederic Antonetti, entraîneur du Stade Rennais @Icon Sport

Avancer de 24 heures, les rencontres du championnat de France de Ligue 1 OL-Stade Rennais et TFC-Losc pour permettre aux Lyonnais et aux Lillois de disposer d’un jour supplémentaire de récupération avant la Ligue des Champions : au demeurant, l’idée de la LFP peut sembler louable. Pourtant, elle ne passe pas dans le camp rennais, Frédéric Antonetti regrettant dans L’Equipe ce jeudi « la décision tardive » de la Ligue quand la direction bretonne déplore le coupe de pouce donné aux Gones : « C’est mépriser les clubs qui ne jouent pas la Ligue des Champions » a répondu, plus tôt dans la semaine, le manager rennais, Pierre Dreossi.

OL-Stade Rennais: le match a déjà commencé dans la presse

Et encore ce n’est rien face à la première attaque lancée par le président du Stade Rennais, Patrick Le Lay à laquelle son homologue de l’OL, Jean-Michel Aulas, avait répliqué habilement. « J’en ai rien à foutre du match de l’Olympique Lyonnais contre l’Ajax » a dit Le Lay au site Lyoncapitale.fr, ce à quoi Aulas a répondu : « Je trouve ça un peu dommage car c’est à charge de revanche. Un jour, Rennes aura probablement besoin de gagner ses matchs de coupe d’Europe. D’ailleurs, il ferait mieux de le faire parce que pour l’indice UEFA, ça compte aussi ! »

Frédéric Antonetti tente de calmer le jeu…

On devine que la réflexion n’a pas aidé les relations plutôt froides entre les deux clubs. Si tendue d’ailleurs que le coach rennais Frédéric Antonetti n’a pas jugé bon d’en remettre une couche, ce vendredi dans L’Equipe. Au contraire affirme-t-il qu’en la circonstance inverse, « j’aurai fait la même chose. » Il n’en veut donc pas spécialement à Lyon et note avec philosophie : « Lyon domine le football français depuis le début du XXIe siècle. Cela lui donne une position de force et une grande influence. Tant mieux pour eux. »

… En collant la pression à l’arbitre

Finalement, s’il dédouane indirectement l’OL c’est sur l’arbitre de la rencontre qu’Antonetti colle toute la pression : « Je voudrais qu’il n’y ait pas de fautes d’arbitrages » a-t-il dit, insinuant que les les gros seraient aussi les plus protégés. « Les grands clubs ne veulent peut-être pas de la vidéo pour ça, car après il y aurait un peu plus de justice » conclu le technicien corse. Ambiance vous avez dit ambiance entre l’OL et le Stade Rennais ?…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.