PSG: Quand les cheikhs oublient de payer le transfert de Menez…

Posté le 29 septembre 2011 par

x0

Jeremy Menez - Photo: @Iconsport

Jeremy Menez - Photo: @Iconsport

Les propriétaires qatariens du PSG ont-ils tellement d’argent qu’ils en oublient l’essentiel, c’est à dire de… payer quand ils achètent des joueurs de football ? Le transfert de Jérémy Menez, en provenance de l’AS Rome cet été, commence en tout cas sérieusement à irriter les dirigeants italiens. Pourquoi ? Simplement parce que Paris a, semble-t-il, « oublié », volontairement ou pas, de verser la première partie des indemnités du deal au club romain. C’est en tout cas ce qu’assure la Gazzetta dello Sport, ce jeudi.

Le PSG n’auraient toujours pas verser les 4M€ du transfert de Menez à l’AS Rome !

A l’échelle d’un milliardaire qui génère sa fortune à grand coup de pétrodollars comme le cheikh du Qatar propriétaire du club parisien, Tamim Bin Hamad Al Thani, l’affaire n’est l’histoire que de quelques barils d’essence. Mais pour un club de football, il s’agit néanmoins d’une somme. 4 millions d’euros exactement. En fait, le transfert de Jérémy Menez (8M€ au total) était censé être payé en deux temps et la première traite devait donc avoir lieu en septembre. Selon la Gazzetta, le PSG n’a toujours rien versé à l’AS Rome. Les Italiens pensent maintenant poser un recours devant la Fifa pour récupérer leur argent.

Au PSG, les propriétaires changent, mais on oublie toujours de payer les transferts...

Le quotidien rappelle même un précédent plutôt fâcheux pour Paris… A l’époque du transfert de Ludovic Giuly de Rome vers la capitale française en août 2008, là aussi, les dirigeants parisiens avaient tardé pour payer la note. Le club italien avait alors dû faire appel à la Fifa pour régler le litige. Autre dirigeant, autre potentiel économique, mais toujours les mêmes pratiques… La Gazzetta se demande donc si l’arrivée du président de la Juventus Turin, le Français Jean-Claude Blanc, au poste de directeur général à la mi-octobre, avec notamment la responsabilité de toutes les charges administratives et financières du club parisien, permettra de résoudre rapidement ce conflit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.