PSG Transfert: Hernandez – Balzaretti, des rumeurs qui font rêver

Posté le 18 novembre 2011 par

x0

Abel Hernandez bientôt au PSG ? @Iconsport

Abel Hernandez bientôt au PSG ? @Iconsport

Après les transferts de Javier Pastore et Salvatore Sirigu cet été, voilà donc que le PSG lorgne encore sur les joueurs du club de Serie A de Palerme pour étoffer son effectif. En tout cas si on en croit le président italien, Maurizio Zamparini, encore tout heureux d’avoir réaliser le coup du siècle, cet été, en laissant partir Pastore pour 43 millions d’euros. Cette fois-ci, les deux noms que met en avant le dirigeant italien pour tenter de récupérer quelques millions de plus au Qatar sont Abel Hernandez et Federico Balzaretti. La simple annonce d’un éventuel transfert de ces deux joueurs a de quoi faire frémir leur portefeuille, surtout si on jette un oeil aux augmentations de salaire dont ont profité Pastore et Sirigu avant eux pour venir jouer au PSG.

Hernandez et Balzaretti au PSG ? Une rumeur qui peut faire rêver leurs banquiers…

Prenons par exemple le cas du gardien transalpin, auparavant payé 200 000 euros sur l’année et qui aligne aujourd’hui la même somme en seulement 2 mois !Actuellement, à Palerme, Balzarreti, en sa qualité de défenseur international et du haut de ses 29 ans, jouit tout de même de la 2e plus grosse rémunération du club. Problème: Le salaire ne monte finalement pas à plus de 900 000 euros net annuel, soit moins que Sirigu actuellement au PSG. On peut donc se douter que Paris, club capable de faire signer un contrat à 2,8 millions d’euros brut annuel à un défenseur comme Mohamed Sissoko, peut faire exploser tout ça.

Le PSG devrait « payer un bon prix » à Palerme

Le constat est encore plus flagrant pour Abel Hernandez. A 21 ans, l’attaquant ne figure même pas dans le Top 10 des rémunérations de Palerme actuellement avec 500 000 euros net annuel. Lui aussi peut donc voir venir la rumeur parisienne avec un certain espoir pour son compte en banque. Reste à se mettre d’accord sur les indemnités. Et là, Zamparini risque de se montrer intransigeant puisqu’il connaît déjà comme sa poche le potentiel économique des Qatariens. « Leo devra me payer un bon prix », prévient-il déjà dans France Football. On fait confiance au dirigeant italien pour faire monter les tarifs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.