Samuel Eto’o: Sa nouvelle vie de millionnaire russe

Posté le 14 novembre 2011 par

x6

Samuel Eto'o @Icon Sport


« Millionnaire à 30 ans ». C’est le titre du reportage de 66Minutes, émission diffusée ce dimanche soir sur M6. Ce millionnaire, c’est Samuel Eto’o, joueur le mieux payé de la planète depuis qu’il a signé à l’Anzhi Makhachkala pour près de 2 millions d’euros par saison. De la nouvelle vie de l’international camerounais en Russie, on apprend plein de choses, souvent plus incroyables les unes que les autres.

Après l’hôtel, Samuel Eto’o loge désormais dans un appartement à 80.000€/mois. Payés par l’Anzhi…

D’abord que Samuel Eto’o a logé à l’hôtel, les premières semaines après son arrivée à Moscou. Le plus beau de la capitale où la nuit se paie 1.300 euros. Et c’est le club qui régale. De même que l’Anzhi assume les 80.000 euros de loyer mensuels du nouvel appartement de l’ex-buteur du FC Barcelone et de l’Inter Milan notamment. Les journalistes de 66Minutes ont fait la visite des lieux : 4 étages, 1000 m2 de surface, un ascenseur privé, un jacuzzi, un hammam et même… une piscine au milieu du salon.

Dans la nouvelle résidence d’Eto’o : une piscine dans le salon, un cuisinier attitré et 1000m2 de confort

Samuel Eto’o qui vit seul – sa femme et ses enfants étant resté à Milan – a pour lui le confort d’une quinzaine de pièces et cinq chambres dont une réservée à son cuisinier personnel. Cuisinier mais aussi garde du corps sont à la solde en permanence de l’international camerounais. Pour lui, Suleiman Kerimov, propriétaire du club ne recule devant aucun excès. Il a même mis à sa disposition un jet privé pour sa pomme pouvant accueillir jusqu’à huit personnes.

L’ancien buteur du FC Barcelone et de l’Inter garde les « pieds sur terre ». Mais parfois ça dérape…

Samuel Eto’o, précise encore le reportage, serait à la tête d’une fortune estimé à plusieurs dizaine de millions d’euros. Entre autres acquisitions il possède 17 voitures et est propriétaire d’une maison de 1000 m2 à Milan d’une valeur de 17 millions d’euros en plus d’un appartement dans les beaux quartiers parisiens. A contrario, il aime à rappeler que les « années de galère » lui font « garder les pieds sur terre » et donne beaucoup de sa fortune à son centre de formation et plusieurs centres de santé au Cameroun. Sauf qu’il n’a pas toujours le sens des réalités quand, par exemple, il offre une maison à ses parents avec 24 salles de bain ou quand, comme dans le reportage, il dit ne pas vivre dans l’endroit de ses rêves alors qu’il découvre à peine son nouveau palace de 1000 m2 au dernier étage d’une tour en plein cœur de Moscou !

A voir :
La rediffusion du reportage 66Minutes du 13 novembre

6 réflexions au sujet de « Samuel Eto’o: Sa nouvelle vie de millionnaire russe »

  1. Name Doualla Bertrand

    Sans toute fois vouloir le comparer Jésus christ notre seigneur je pense sincèrement que leur vie est similaire mais chacun dans un domaine bien précis . Jésus christ étant le Messi s’est vu être rejeté par son peuple bien après il est devenu la principale Pierre que tous les bâtisseur ont rechercher; ainsi son élévation est venue de dieu. Ainsi est la vie de Samuel Eto’o qui treS jeune s’estvu être rejeté par le havre des son arrivée en France, ayant fait les beaux jours du fc barcelone le voilà chasser comme un malpropre mais ayant la main de dieu sur lui , le voilà qui rebondi a l’intérêt de Milan au finish un salaire de10millions deuros et une li gué des champion comme cela ne suffisait pas,le bon dieu l’eleve au rang du footballeur le mieux payer de la planète.en conclusion,celui sur qui le lion de la tribu de judas a mi la main est béni,et personne ne pourra lui enlever cela

    Répondre
  2. Name Cédric

    Je pense que beaucoup de jeunes doivent prendre l’exemple de Eto’o fils et lutter chaque jour que Dieu fait tout en espérant être au rang des meilleurs.En tout cas quand je lis son histoire j’ai encore foi que le meilleur reste à venir avec l’aide du TOUT PUISSANT DIEU.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.