ASSE – Combien ça coûte de recruter Vincent Aboubakar (Porto) ?

5 décembre 2019 à 15:30 par Thomas

0

Vincent Aboubakar vers Saint-Etienne ? C’est une rumeur tenace qui semble très compliquée à concrétiser.

C’est une rumeur qui tourne ça et là et régulièrement sur internet, sans que l’on ne sache réellement son origine. Nous nous y sommes intéressés, pour en nuancer la possibilité, car Vincent Aboubakar est peut-être dans les petits papiers de la direction de l’ASSE, ça ne veut pas dire que les Verts ont les moyens de le recruter. A tout le moins cet hiver. Avec l’attaquant international camerounais, il est en effet question d’un joueur valorisé au-delà de l’ordinaire stéphanois, mais rien n’est peut-impossible à l’avenir, du fait de la situation contractuelle du joueur. Et de sa situation sportive compliquée, avec un temps de jeu plus faible cette saison. On s’explique…

Une valeur marchande à 10 M€ et une clause à 50 M€ avec Porto

Vincent Aboubakar a rejoint Porto en 2014, en provenance de Lorient. Son transfert s’est noué en deux temps, au commencement Porto a négocié avec le club merlus 40% des droits du joueur, pour cinq millions d’euros. Le reste s’est finalisé en 2017, à hauteur de 7,5 millions de plus pour Lorient. A cette occasion, l’attaquant de 27 ans a été prolongé jusqu’en 2021. Il est toujours sur le même contrat aujourd’hui, soit à un an et demi de la fin de son bail. A ce stade de l’exercice 2019-20, il est estimé par Transfermarkt à 10 millions d’euros, sur le mercato. C’est autant que la recrue la plus chère de l’histoire de l’ASSE (Lois Diony). Ça ne veut toutefois pas dire que Porto accepte de plier à ce niveau de compensation. Pour que les Verts soient sûr de l’embaucher, il leur faut lever la clause libératoire du joueur fixée à 50 millions d’euros. Une montagne.

Vous aimerez aussi:  OL, Chelsea ou Tottenham: Où va signer Thomas Lemar selon les bookmakers ?

Le salaire d’Aboubakar vaut celui d’un top joueur de l’ASSE

Plus une autre de moindre envergure, avec le salaire du joueur. A plus de 200 000 euros bruts mensuels qu’il gagne à Porto, Vincent Aboubakar équivaut les cadres les mieux payés du vestiaire de Claude Puel. S’il tient à conserver intact ses émoluments, cela rend l’opération encore plus chère à finaliser. Si en revanche Porto ne tient pas à lui (il a disputé récemment un match de Ligue Europa mais passe beaucoup de temps sur le banc, cette saison) et que Vincent Aboubakar privilégie le projet sportif au détriment du financier, pourquoi pas alors envisager de le voir sous le maillot vert de l’ASSE. Cela fait quand même beaucoup de « si », à remplir. Et c’est de surcroît sans connaître les intentions de Claude Puel à ce sujet, s’il y a un intérêt réel de la part du coach stéphanois pour le profil du joueur, ou juste supposé.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑