Au Real, au PSG ou à Liverpool : Où jouera Salah en janvier selon les bookmakers ?

3 novembre 2018 à 20:20 par Thomas

0

Mohamed Salah est un joueur extrêmement courtisé, mais Liverpool tient beaucoup à le conserver. – @LFC

C’est à Liverpool qu’il appartient, un peu plus encore depuis le mois de juin et sa prolongation d’un an, de son contrat. Mais Mohamed Salah, révélation internationale de l’exercice dernier est depuis l’excellent parcours des Reds en championnat, ainsi qu’en Ligue des champions, un joueur particulièrement convoité. Liverpool n’est clairement pas décidé à se se séparer de son joueur. Sauf qu’il n’existe pas de vérité dans le foot, surtout sur le terrain des transferts. Du coup, au Royaume-Uni on s’interroge à propos de l’avenir du joueur. Où évoluera-t-il à la fin du mercato d’hiver qui approche ? C’est justement la question que posent certains bookmakers du pays, en listant parmi les équipes en lice pour l’accueillir, le PSG en Ligue 1.

Le PSG dans la liste des clubs pouvant accueillir Mohamed Salah en janvier…

La cote pour que le phénomène égyptien rejoigne le club de la capitale est un peu élevée, à 20 comme celle donnée à Manchester City ou à la Juventus Turin. Cela signifie que son transfert en France relève du très hypothétique, mais qu’en même temps, la piste n’est pas à exclure totalement. Plus sûres sont toutefois les destinations d’Espagne. Avec le Barça, coté à 16 contre, c’est-à-dire 16 euros à gagner pour un de misé. C’est la troisième piste la plus crédible, de l’autre côté de la Manche. Le Real Madrid précède son rival catalan, le rapprochement entre Mohamed Salah et le club triple champion d’Europe en titre est considéré avec plus de sérieux : il approche une cote équivalent à 9 contre un.

… Mais l’hypothèse la plus sûre est qu’il reste à Liverpool

Dernière hypothèse, enfin : que Mohamed Salah reste à Liverpool. C’est à ce jour le scénario le plus envisagé des bookmakers d’Angleterre et d’assez largement. Traduit à l’échelle des cotations françaises, il paie 1,02 fois la mise, soit quasiment rien. Si l’ailier de 26 ans doit bouger prochainement, ce sera plutôt dans le courant de l’été, que cet hiver.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑