Cristiano Ronaldo, pourquoi c’est le bon moment pour la Juve de le vendre

12 novembre 2020 à 17:30 par Thomas

0
Cristiano Ronaldo Juventus

Si la Juventus a tiré de substantiels bénéfices du recrutement de Cristiano Ronaldo, aujourd’hui, l’intérêt économique serait à son départ.

Il s’en est fallu d’une phrase dans la semaine, de Leonardo en direct sur la chaîne du PSG, pour que la machine s’emballe. Paris peut-il recruter Cristiano Ronaldo la saison prochaine, est la question posée au directeur sportif, qui répond en laissant libre court à tous les fantasmes. « Combien de club peut acheter un joueur de ce niveau ? Quatre ? Cinq ? Six clubs ?… C’est un cercle fermé dans lequel rentre le Paris Saint-Germain. Et tout le monde en parle ». Plus encore depuis ce mardi.

Cristiano Ronaldo sur le départ ? La rumeur prend de l’épaisseur

En Italie, l’analyse est différente et tournée vers la Juventus. Le site Calcio Finanza a longuement détaillé, à la fois les dépenses et les recettes que l’attaquant portugais génère, sous le maillot des Bianconeri. Il y a d’abord le coût du transfert et son amortissement sur la durée des quatre ans du contrat. En janvier 2021, Cristiano Ronaldo aura une valeur minimale pour la Juve de 43,4 millions et de 29 millions, en juin. A cela s’ajoute son salaire sur quatre ans, à 31 millions d’euros net la saison.

Une opération à près de 375 M€ sur 4 ans pour la Juventus

Avec les charges, l’indemnité plus le contrat intégral du joueur, le média sportif italien estime à 375 millions d’euros le coût total de l’opération Ronaldo. Cédé l’été prochain, à une saison de la fin de son contrat, l’économie serait de 93 millions d’euros, pour la Juventus.

Vous aimerez aussi:  Top 14 : Classement du Top 14 vs le budget des équipes à mi-parcours

adidas et Jeep ont prolongé leur partenariat

A contrario, il y a ce que le joueur rapporte. C’est plus difficilement quantifiable, mais Calcio Finanza relève plusieurs éléments tangibles : dès la première saison 2018-19 du Portugais, le merchandising a augmenté de 16 millions d’euros et l’affluence au stade de 17%. Cela accompagnant une hausse occasionnée des prix, à la billetterie. Effet Ronaldo évident, l’équipementier adidas et le sponsor majeur, Jeep ont tour à tour prolongé et revalorisé leur partenariat. De 23 à 51 millions par an, pour la marque allemande et l’autre, de 17 à 42 M€/an. En se projetant, le site italien estime à plus ou moins 200 million d’euros, le bénéfice au cumul des années du contrat.

La Vieille Dame a tiré la plus grosse part du bénéfice permis

L’apport de Cristiano Ronaldo se mesure aussi en bénéfice de visibilité et de croissance et de valorisation du contenu digital. Nulle autre personne dans le monde ne compte autant de followers sur les réseaux sociaux, que le quintuple Ballon d’or. « Cela étant, il semble que la Juventus ait déjà tiré les plus gros bénéfices de CR7 et qu’une vente permettrait d’alléger des coûts supplémentaires, peut-être sans perte de capital », conclus nos voisins transalpins à ce sujet.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑