FC Nantes – Combien vaut Anthony Limbombe sur le mercato ?

2 mars 2020 à 20:30 par joachim

0

La valeur marchande d’Anthony Limbombe est à la baisse, depuis qu’il est Nantais.

Lourde à porter pour lui, l’étiquette de joueur le plus cher de l’histoire du FC Nantes, Anthony Limbombe n’a tout de suite assimilé les 8 millions d’euros investis sur lui, par les Canaris. D’une première saison mitigée (avec 3 buts en 33 matches) à un prêt raté au Standard Liège, l’ailier de 25 ans avait des raisons pour s’effondrer. Ou inversement de montrer du caractère, tel qu’il l’a fait sur la pelouse du Vélodrome de Marseille, en marquant l’un des 3 buts du succès (3-1) de ses partenaires. Avant de retomber dans certains travers face à Lille, dimanche.

Anthony Limbombe est sur courant alternatif depuis qu’il a rejoint le FC Nantes

Le destin est parfois capricieux, mais peut-être a-t-il ici joué un bon coup aux Nantais. Au début de la saison, le FCN a prêté son ailier au Standard Liège, en fixant une option d’achat à 7 millions d’euros ; une manière pour le club de limiter les frais sur le recrutement de son joueur. L’alchimie ne s’est pas faite à Liège, à la fin de l’année dernière, le club de Waldemar Kita a donc voulu rapatrier son élément. Pour qui, 2020 sera peut-être l’année du retour au premier plan. Il le faudrait pour Nantes car sa cote sur le mercato s’est effondrée au cours des derniers mois. Sur Transfermarkt, il ne vaut plus « que » 5 millions d’euros, tandis que son retour en Ligue 1 est encore trop récent, pour que l’Observatoire du football ne l’évalue.

Vous aimerez aussi:  OM - Combien cela peut coûter de débaucher Galtier du LOSC ?

Un contrat de cinq ans signé en 2018 avec les Canaris

Anthony Limbombe a paraphé un bail maximal de cinq ans chez les Canaris, soit jusqu’au 30 juin 2023. Son contrat lui vaut un salaire proche de 75 000 euros bruts mensuels, sans les variables. Avant le FC Nantes, il a porté tour à tour les maillots des clubs de Genk, Lierse, Nimègue aux Pays-Bas et du club Bruges. Il compte par ailleurs, une sélection avec les Diables rouges de Belgique.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑

Vous aimez cet article ?
Recevez la newsletter pour ne pas rater les prochains !
S'abonner
Fermer