Manchester United victime du chantage de hackers ?

27 novembre 2020 à 8:50 par Thomas

0
Manchester United

Des pirates dans les serveurs web de Manchester United.

L’information a été révélée la semaine dernière par la presse britannique, s’étonnant de voir recrutés, en urgence, des spécialistes du web et du monde digital. Manchester United aurait été victime de hackers, qui se seraient introduits dans les serveurs, pour y trouver les archives et documents propres à la vie du club. Or, selon le Daily Mail, l’affaire ne serait pas encore terminée, les pirates auraient mis la main sur des éléments confidentiels, qu’ils menaceraient désormais de publier pour le plus grand nombre.

Des voleurs dans les archives confidentielles de Manchester United

A moins, explique le titre britannique, que le board mancunien ne verse une rançon. Le journal dit ignorer le nombre de hackers et la somme réclamées, mais il indique la présence du National Cyber ​​Security Center (NCSC) au service des Red Devils. Les auteurs du délit auraient frappé via un « ransomware », ou rançonlogiciel en terme plus local. Une fois mise la main sur les dossiers sensibles, le mal est fait et le préjudice peut-être conséquent. S’appuyant sur des données du NCSC, le Daily Mail rapporte qu’un club de division inférieure a déjà été victime par le passé, d’une autre cyberattaque le sommant de payer 5 millions de livres (5,6 M€). Quant à la plus grosse perte d’une entité sportive, sous l’effet de hackers, elle serait de 4 millions de livres (4,5 M€).

Vous aimerez aussi:  PSG : Nike va sortir une LeBron 18 x Kylian Mbappé

La menace de publier des éléments d’ordre privés

L’un des risques pour Manchester United serait que les éléments volés concernent ses fans et qu’ils soit divulgués au plus grand nombre, car il pourrait être condamné plusieurs millions de livres en réparation du préjudice. Le journal précise que ce ne serait manifestement pas le cas, et qu’avant le prochain match à jouer contre le PSG en Ligue des champions, il n’y aurait pas ou plus lieu de s’inquiéter.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑