OL – Combien ça coûte de recruter Karl Toko Ekambi (Villareal) ?

7 janvier 2020 à 21:55 par Sévan Yessayan

0

Vers un retour en Ligue 1 de Karl Toko Ekambi ?

Les dirigeants de l’OL s’activent en coulisses pour pallier l’absence du capitaine, Memphis Depay. D’après l’Équipe, le club rhodanien a entamé des discussions avec l’attaquant de Villareal, Karl Toko Ekambi. Le joueur camerounais comptabilise 6 buts en 18 matchs cette saison, en Liga. Comme tout joueur évoluant en Espagne, il possède une clause libératoire de 70 millions d’euros que les dirigeants lyonnais ne devraient pas avoir à lever, pour s’attacher ses services.

Karl Toko Ekambi est parti à Villareal en 2018 pour 20 millions d’euros environ

Son passage en Ligue 1, à l’Angers SCO de 2016 à 2018, lui a permis de se faire remarquer auprès des recruteurs de Villareal. Le club espagnol a investi environ 20 millions d’euros, l’été 2018 pour engager ce joueur prometteur. Depuis qu’il évolue en Liga, Transfermarkt estime que la cote du joueur n’a pas évolué ; elle avoisine 17,5 millions d’euros. L’Observatoire du football voit d’un autre oeil son passage de l’autre côté des Pyrénées, sa valeur marchande a augmenté, elle se situe entre 30 et 40 millions d’euros.

Vous aimerez aussi:  Borussia Dortmund : Que gagne la pépite Youssoufa Moukoko au BVB ?

Le salaire du joueur ne devrait pas poser de problèmes à l’OL

Contractuellement, Karl Toko Ekambi est lié à son club, jusqu’en juin 2023. L’international camerounais (22 sélections pour 2 buts) percevait un salaire de 52 000 bruts par mois, lorsqu’il évoluait à Angers. La revalorisation salariale qu’il a touchée, en signant à Villareal, n’est pas connue. Mais au club du nord de Valence, le salaire moyen d’un joueur est estimé cette saison, à 1,88 M€. Légèrement en deçà du vestiaire des Gones, à 2,19 M€. Selon L’Equipe, le Parisien de naissance présenterait toutes les caractéristiques de l’attaquant convoité, reste pour Lyon à convaincre Villarreal d’abord, mais ensuite le joueur à revenir sur les pelouses de la Ligue 1.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑