Qui sont les propriétaires les plus riches de la Ligue 1 ?

15 décembre 2019 à 18:20 par Thomas

0

Si l’on excepte le fond souverain à la tête du PSG, il y a au moins trois milliardaires propriétaires de club de la Ligue 1. Peut-être quatre, avec McCourt…

Avec tout un pays derrière lui, le PSG a l’actionnaire le plus puissant du monde du football. Le club de la capitale appartient depuis 2011 à Qatar Sport Investment (QSI), un fond soutenu par la famille royale dont la fortune du seul émir est estimée par Forbes à plus de 2 milliards de dollars. A titre personnel, Tamim ben Hamad Al Thani est toutefois supposé moins riche que d’autres propriétaires de clubs, en Ligue 1.

Le nouveau boss de l’OGC Nice 2e, derrière le propriétaire du Stade Rennais

Dont James Arthur Ratcliffe épaulé de son frère Bob, un nouveau venu dans le championnat de France, depuis qu’il a repris l’OGC Nice en août dernier. L’homme le plus riche du Royaume-Uni est à la tête du groupe Ineos, centré sur la pétrochimie, et d’une fortune donnée en 2019 par Forbes, à 12,8 milliards de dollars. Il est à cet effet la 110e personnalité la plus riche du monde. Jim Ratcliffe se hisse sur le podium de la Ligue 1, mais à distance respectable du plus fortuné d’entre tous, qu’est l’homme d’affaire breton, François Pinault, ou désormais son fils François-Henri aux commandes de l’empire tourné vers l’industrie du luxe (Gucci, Yves Saint Laurent, Balenciaga, Alexander McQueen…). Et du Stade Rennais, depuis 1998. La famille Pinault est l’une des trente plus fortunées sur toute la surface du globe, son patrimoine est estimé par Forbes à 29,7 milliards de dollars.

4 milliardaires en Ligue 1. Le patron de l’OM n’en serait pas loin

Le dernier milliardaire du championnat possède l’AS Monaco. 276e à l’échelle de la planète, Dmitri Rybolovlev pèse 6,6 milliards de dollars d’après le classement annuel du magazine économique américain. A l’OM, Frank McCourt serait plus ou moins proche du seuil du milliard, mais sa fortune est plus incertaine. Outre le club marseillais, l’homme d’affaire bostonien est le propriétaire du marathon de Los Angeles, son fils sévit dans l’univers e-sport, il a des parts dans le réseau social Dugout et étend son patrimoine immobilier de la Provence à la Californie.

Vous aimerez aussi:  Stade Rennais : Ça coûte combien de recruter Benoît Badiashile (AS Monaco) ?

Pas d’estimation précise des fortunes des dirigeants du LOSC, des Girondins ou de l’OM

Il n’existe pas non plus d’estimation fiable qui concerne Joe DaGrosa et Gerard Lopez. Le premier est le cofondateur et le président du fond d’investissement GACP (General American Capital Partners), aux commandes avec King Street, des Girondins de Bordeaux. L’autre, à la tête du LOSC est un touche à tout, qui doit pour beaucoup sa réussite au logiciel Skype, dont il fut l’un des premiers investisseurs. Avant que la startup bascule dans le giron de Ebay, pour plus de 3 milliards de dollars.

De la Cegid à l’OL avec une certaine réussite dans les affaires, pour Jean-Michel Aulas

Enfin, les propriétaires français qui rentrent dans les 500 fortunes nationales, du magazine Challenge. Ils sont quatre avec Jean-Michel Aulas, le patron d’OL Group et anciennement de la Cegid qu’il créé puis revendu, vaut 600 millions d’euros, contre 360 M€ pour Olivier Sadran qui le suit. L’actionnaire du TFC exerce par ailleurs à la tête de Newrest (spécialisée dans la restauration pour les vols aériens), qu’il a fondé. Depuis le décès de leur père Louis, Olivier et Laurent poursuive son héritage, l’aîné dirige le groupe Nicollin, l’autre le club du Montpellier Hérault. Leur fortune est donnée à 150 millions d’euros, au double de celle du voisin nîmois Rani Assaf (70 M€), un proche de Xavier Niel chez Free.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑

Vous aimez cet article ?
Recevez la newsletter pour ne pas rater les prochains !
S'abonner
Fermer