Stade Rennais – Des directeurs sportifs libres à recruter pour les Bretons

21 février 2020 à 12:40 par Sévan Yessayan

0

Le Stade Rennais chercherait un directeur sportif. Certains sont actuellement libres de s’engager où ils le souhaitent.

L’heure est à la reconstruction du côté du Stade Rennais. À la suite de l’éviction du président Olivier Létang, les salariés du club ont vécu plusieurs jours mouvementés. Une situation qu’il faut régler au plus vite pour les Bretons. L’Équipe évoque, dans son édition du jour, un accord entre Rennes et le désormais ex-dirigeant de l’AS Monaco, Nicolas Holveck pour le poste de président. Cette arrivée devrait se conjuguer à celle d’un nouveau directeur sportif. Avant d’en recruter un en poste, plusieurs d’entre eux sont libres sur le marché.

Donner une seconde chance à certains directeurs sportifs

Notamment un certain Michael Emelano, que le probable futur président connait déjà pour l’avoir côtoyé de novembre 2017 à août 2019 à Monaco. Licencié, le Nigérian de 54 ans n’a pas retrouvé de formation depuis. C’est également le cas de Mikaël Silvestre, qui a anciennement occupé ce poste pendant un an et demi, de 2015 à 2016. Comment d’Antero Henrique sans club, depuis son départ du Paris-Saint-Germain. Mais le Portugais pourrait rebondir dans un top club européen, il se murmure que la Juventus et Manchester United le pistent. Ses prétentions salariales sont certainement trop élevées pour les finances du Stade Rennais.

Vous aimerez aussi:  Arsenal - Aubameyang pose avec son nouveau "golden" bolide reçu

Des profils plus ou mois expérimentés sont libres

Tout fraichement libre sur le marché, Damien Comolli a débuté sa carrière en 1992. Ce dirigeant français a travaillé à Saint-Étienne, Liverpool et Fenerbahce, dernièrement. Son contrat avec la formation turque s’est achevé le 16 janvier. Dans un registre plus jeune que les autres, Nicolas Burdisso a raccroché les crampons à la fin de l’exercice 2017-2018, avant de se lancer dans le rôle de directeur sportif. Il n’a connu qu’une seule expérience, toute l’année 2019 au Boca Juniors. mais l’ancien joueur formé dans le club argentin n’a pas été conservé. Quant à Francesco Totti, l’Italien a démissionné en juin dernier de sa première expérience dans ce rôle à l’AS Roma, en raison d’un conflit avec les dirigeants. Il y a enfin David Wantier, que l’AS Saint-Etienne voisine serait sur le point de licencier de son poste de responsable de la cellule de recrutement.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑

Vous aimez cet article ?
Recevez la newsletter pour ne pas rater les prochains !
S'abonner
Fermer