Cristiano Ronaldo – Kaka: leurs impôts, casse-tête du Real Madrid !

Posté le 13 juillet 2012 par

x1

Kaka et Cristiano Ronaldo, les 2 joueurs du Real Madrid - @Iconsport

Voilà deux hommes qui coûtent très cher au Real Madrid | @IconSport

Le Real Madrid est confronté à deux problèmes majeurs actuellement: la vente de Ricardo Kaka et la prolongation de contrat de Cristiano Ronaldo. Arrivés en même temps en 2009, les transferts des deux compères ont bénéficié de la loi Beckham, un procédé qui a permis aux clubs espagnols de ne payer que 23% d’impôts sur les salaires de leurs joueurs (pour les étrangers ne résidant pas en Espagne, qui touchaient plus de 120.000 euros par mois), au lieu des 45% en vigueur pour les locaux. Le gouvernement Zapatero a supprimé cette loi en janvier 2010, ce qui suppose de réelles conséquences au niveau des salaires en Espagne, notamment dans ces deux cas pour le Real Madrid comme le révèle El Economista. Voilà qui pose quelques problèmes en plus pour le transfert de Kaka et qui freinerait la prolongation de CR7, selon le média espagnole. Explications…

Cristiano Ronaldo et Kaka, impôts réduits pour leurs salaires

C’est en partie grâce à la loi Beckham que Cristiano Ronaldo et Ricardo Kaka ont pu atterri à Madrid. Leurs transferts ont été conclus avant sa suppression. Les deux compères ont bénéficient donc toujours aujourd’hui. Selon El Economista, les deux joueurs ont signé pour le même salaire (même si d’autres sources donnent des revenus supérieurs à CR7), 15,5M€ brut annuel, soit 93M€ de salaire brut pour chacun sur leurs six années de contrat avec le Real. Grâce au régime très avantageux dont faisait bénéficier la loi Beckham, le club merengue n’a donc qu’à payer environ 3,5M€ d’impôts par an sur chacun des salaires de ces deux stars. Sans cette loi, la Maison blanche aurait payé les impôts de leurs joueurs à hauteur de 45%, comme tout le monde, soit presque 14M€ (7M€ pour l’un et pour l’autre) par an.

 

Pourquoi le Real Madrid ne parvient pas à vendre Kaka ?

Et c’est là que se situe le problème. Il reste trois ans de contrat au Brésilien, et en restant au Real Madrid, le joueur continuerait à bénéficier de ces avantages fiscaux durant cette période. Kaka ne souhaite logiquement pas réduire son salaire, et ses courtisants en tremblent déjà, surtout lorsque l’on se penche sur les taux d’impositions en Italie (Milan AC), en France (PSG) ou en Angleterre (Chelsea). En effet, si l’un des trois clubs venaient à se payer les services du Brésilien, ils seraient respectivement imposés à hauteur de 43%, 75% (réforme de François Hollande) et 50%.

Prolonger CR7 ne sera pas une mince affaire… d’impôts

Et si la vente de Kaka est donc un véritable casse-tête pour le Real Madrid, la prolongation de contrat de Cristiano Ronaldo observe les mêmes contraintes. Selon le quotidien espagnol, le Portugais souhaiterait toucher 15M€ net à l’année, sauf que ce nouveau bail serait lui soumis au nouveau taux d’imposition en Espagne, qui a d’ailleurs augmenté à 52% pour les haut-salaires. Sans la loi Beckham, les impôts du Real Madrid, entre autres clubs espagnols, vont donc exploser. Pas facile de négocier des prolongations dans ces conditions…

Découvrez en vidéo les plus belles voitures de Cristiano Ronaldo


Ecrit par @Marcelo6Martins

Une réflexion au sujet de « Cristiano Ronaldo – Kaka: leurs impôts, casse-tête du Real Madrid ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.