Cristiano Ronaldo, Zidane, Makelele… Un ancien agent balance les dessous des tranferts

Posté le 17 avril 2010 par

x0

Les défenseurs de l’équité dans le foot s’étrangleront surement à la lecture du témoignage de Marc Roger livré à la rédaction de l’Equipe Mag (1). L’ancien agent de joueur y confesse en effet les dessous de certains transferts de celui, record, de Cristiano Ronaldo à Madrid en passant par l’arrivée de Zidane, toujours au Real Madrid où les pérégrinations de Claude Makelele que le représentant de joueur a longtemps eu sous son aile.

Cristiano Ronaldo
Cristiano Ronaldo

Quand Marc Roger balance, c’est toute la machine des transferts qui se met en branle. Cristiano Ronaldo à 94 millions d’euros ? « En Espagne les clubs n’ont même pas besoin d’imaginer des combines fiscales. Ils cumulent des arriérés d’impôts sans que personne ne vienne les réclamer. Là-bas, le football est protégé au plus haut niveau de l’Etat. » L’arrivée de Zidane au Real à 75 millions d’euros ? « Pour obtenir l’accord de Luciano Moggi, le directeur général de la Juve, le Real a dû lui verser d’énormes commissions. Environ 15 millions d’euros… » Le transfert de Claude Makelele du Celta Vigo au Real Madrid ? « Après deux saisons très réussies au Celta Vigo, Claude veut aller au Real mais le nouveau président du club, Florentino Perez, n’est pas intéressé. Avant de revenir à la charge, une idée me vient. Probablement la meilleure de toute ma carrière d’agent. Je contacte Paolo Futre, l’un de mes amis. L’ancienne star portugais de l’Atletico est aussi un ami intime de Luis Figos qui vient d’être recruté au Real. Le deal avec Futre est le suivant : Je lui propose la moitié de ma commission si Figo réussit à débloquer le dossier.« 

Des anecdotes de transferts et de commissions, Marc Roger en a dispensé plusieurs pendant les trois heures d’entretien accordé à l’Equipe. Il s’étonne d’ailleurs que les « joueurs ne soient jamais inculpés » et se pose la question de savoir « qui les protège ? » Pas lui qui est en froid avec son ancien poulain Claude Makelele, qui est passé par la case judiciaire et même la prison après ses années de présidence au Servette Genève qu’il a quitté sur une faillite. Qui dit aussi n’avoir connu « qu’un seul joueur » ayant eu « l’honnêteté de (le) payer. C’est Thierry Henry. » Pourtant, jusqu’au 24 mars de cette année et la loi votée par l’Assemblée Nationale visant à légaliser la rétribution des agents par les clubs, il était du ressort des joueurs de payer leurs agents.

Et ce n’est pas tout car d’après Marc Roger, la Ligue 1 ne joue pas dans la même catégorie que ses voisins européens. « En France les choses sont un peu plus contrôlée » insiste-t-il encore  en expliquant qu’il n’est « pas illégal » en Espagne, en Italie ou en Angleterre de verser des commissions pouvant aller jusqu’à 20 % du transfert sachant de toute façon qu’il « n’y a aucune règle. » Où comme dit la formule consacrée, Marc Roger a lancé dans l’Equipe Magazine, un énorme pavé dans la mare qui ne restera peut-être pas sans résonance.

(1) L’Equipe Mag n°1448 du 17 avril 2010

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.