F1: Williams, Virgin… 24M€ de volants sont à pourvoir en 2012

Posté le 1 novembre 2011 par

x0

Rubens Barrichello (Williams) @Icon Sport


La bataille fait rage autour de quatre volants payants, pour une valeur estimée de 24 millions d’euros. L’équipe Williams F1 et Marussia Virgin Racing ont à pourvoir un baquet pour l’an prochain, en remplacement de Rubens Barrichello et Jérôme d’Ambrosio, tandis que l’équipe espagnole Hispania Racing Team met à disposition ses deux volants pour l’an prochain.

Williams et Marussia Virgin Racing réclament 5M€ pour remplacer Barrichello et d’Ambrosio

Côté Williams, l’équipe anglaise demande 5 millions d’euros, pour remplacer Rubens Barrichello (actuellement payé 4,2 millions d’euros). Le team de Sir Franck Williams, actuellement 9ème du championnat des constructeurs, a besoin d’une compensation financière à ce résultat. Marussia Virgin Racing, souhaite aussi 5 millions d’euros minimum pour la place de Jérôme d’Ambrosio en 2012. Le jeune pilote français, Charles Pic serait sur les rangs. Mais on parle aussi du retour de Lucas di Grassi, qui a proposé ses services au Team Lotus il y a quelques semaines, et qui disposerait de 6 millions d’euros venant du Brésil.

L’écurie Hispania Racing Team encore plus gourmande

Mais ses volants sont moins coûteux que ce que souhaite l’équipe espagnole Hispania Racing Team pour 2012. Les volants de Liuzzi et du duo Karthikeyan/Ricciardo sont à pourvoir pour 7 millions d’euros l’unité. Le pilote indien, Nairan Karthikeyan, suite à sa bonne performance lors du GP d’Inde, a reçu des promesses pour obtenir plus d’argent de la part de commanditaires indiens afin de rester dans l’équipe espagnole.

Les cas Marussia Virign Racing et Hispania Racing Team sont symptomatique d’un modèle économique pour ces deux équipes. Depuis leur création en 2010, elles ont systématiquement cédé les volants contre de l’argent. L’an dernier, ce système a rapporté à l’équipe russo-anglaise 7 millions d’euros et pour l’équipe espagnole 8,5 millions d’euros. Des sommes importantes pour des budgets entre 40 et 45 millions d’euros.

De Marc Limacher, fondateur du site tomorrownewsf1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.