La F1 engage son virage égalitaire

26 mars 2021 à 11:50 par Marc Limacher

0
F1 2021
Même le champagne disparait des podiums en 2021 (remplacé par un vin effervescent), c’est dire si la F1 fait sa révolution.

Dimanche la saison 2021 de Formule 1 débutera à Bahreïn. Une nouvelle ère débutera pour la discipline, pour plus d’égalité économique. Malgré la pandémie, le chiffre d’affaire cumulé des équipes de la F1 a représenté 3.1 milliards d’euros d’investissement des équipes. Toutefois, si Mercedes AMG F1 proposait un cumul de 535 millions d’euros de budget, Haas à l’opposée validait 163 millions d’euros. La moyenne des budgets des équipes de Formule 1 en 2020 était de 312 millions d’euros. Sauf que seulement 4 équipes ont dépassé ce chiffre sur les 10 du plateau, selon notre partenaire le Business Book GP.

Un budget moyen de la F1 à 312 M€ en 2020

Une résistance qui s’est également traduit par une réinvention. L’introduction du budget plafond en 2021, définissant à 145 millions le seuil (avec des exceptions comme le salaire des pilotes et l’investissement moteur qui s’aoute par exemple), puis 135 millions en 2023, va permettre un retour à l’équilibre entre les forces en présences. Adieu les budgets à plus de 500 millions et place à des budgets estimés entre 350 et 150 millions. Le gel du coût des moteurs pour les équipes clientes est désormais fixe à 15 millions d’euros et leur gel technique en 2022 nivellera les performances sur la piste. Tout comme les nouveaux Accords Concorde, qui répartissent mieux l’argent des droits TV.

Vous aimerez aussi:  Barça - Real n°1, 10 plus grosses affluences du foot depuis la pandémie

Le programme WeRaceAsOne pour entamer un virage plus égalitaire

Ce changement majeur s’est articulé tout au long de la saison 2020. Un virage égalitaire ayant pour fond le programme WeRAceAsOne. L’initiative développant la raison d’être de la discipline, autour de trois piliers que sont la durabilité, la diversité et inclusion et les efforts communautaires n’est pas qu’une communication pour faire joli. Sa culture s’installe en profondeur dans les règlements, afin d’encourager l’égalité des chances sur la piste, développer des pistes pour élargir l’audience chez les jeunes et séduire de nouveaux constructeurs et marques à l’horizon 2025.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑
  • Sportune sur Facebook

  • Sportune sur Twitter

  • Instagram

  • Sportune TV