ASSE, ESTAC : Combien vaut désormais Jessy Moulin sur le mercato ?

17 mai 2022 à 20:10 par Nicolas Toison

0
Jessy Moulin transfert
Cela n’a pas du être facile, pour Jessy Moulin, de quitter l’environnement stéphanois, mais le gardien a apporté sa pierre à l’édifice troyen, qu’il a aidé à se maintenir en Ligue 1.

Formé à l’ASSE, Jessy Moulin a longtemps été le gardien remplaçant de Saint-Etienne. Il a dû faire face à la concurrence de Jérémie Janot, et celle de Stéphane Ruffier. Cela l’a obligé à partir en prêt à plusieurs reprises, avant d’obtenir le statut de titulaire dans les cages stéphanoises, durant la saison 2020-2021. Une situation qui ne durera pas, puisque la montée en puissance d’Etienne Green en fin d’exercice, couplée à une blessure, vient assombrir l’avenir du portier chez les Verts. Après plus de 20 ans à Saint-Etienne, le Français est libéré de sa dernière année de contrat, et signe avec l’ESTAC, lors du dernier mercato estival.

Jessy Moulin a signé un contrat de deux ans avec l’ESTAC

Le gardien n’a disputé qu’une seule saison en tant que titulaire avec l’ASSE. Au cours de celle-ci, il était estimé à 1 million d’euros. A la fin de l’exercice 2021-2022, Transfermarkt l’évalue à 300 000 euros. Même constat du côté de l’Observatoire du football (CIES), qui le valorise à moins de 1 million d’euros. Cela est dû à plusieurs facteurs, notamment à l’âge avancé de l’ancien stéphanois (36). Il a également très peu joué avec Troyes, avec qui il s’est lié pendant deux ans. Son contrat arrive à échéance en 2022-2023.

Vous aimerez aussi:  Real Madrid : adidas dévoile le nouveau maillot domicile de Benzema et co

Un retour à l’ASSE avant sa fin de carrière ?

Tout comme à Saint-Etienne, le temps de jeu de Jessy Moulin à l’ESTAC est réduit, puisque Gauthier Gallon, le portier titulaire troyen, sorti d’une saison, où il a été élu meilleur gardien de Ligue 2. Dans une interview avec Le Progrès, le numéro 40 est revenu sur son départ de son club formateur, en indiquant que si ce dernier lui avait proposé un an supplémentaire chez les Verts, il l’aurait probablement accepté. De quoi laisser présager une dernière pige stéphanoise, avant sa retraite professionnelle ? L’avenir nous le dira.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑